16/05/2018 22:24
Le vice-Premier ministre (PM) Trinh Dinh Dung et une mission du gouvernement et de ministères et secteurs du ressort central se sont rendus le 16 mai dans la province de Hà Tinh (Centre). Ils sont allés visiter des familles des districts de Câm Xuyên et Ky Anh pour examiner les activités d’élevage et d'affaires des produits aquatiques.
>>La présidente de l’Assemblée nationale rencontre des habitants de Hà Tinh
>>La présidente de l'Assemblée nationale poursuit sa visite de travail à Hà Tinh

Le vice-Premier ministre Trinh Dinh Dung (2e à gauche) rencontre une femme commerçante des produits aquatiques dans le district de Câm Xuyên.
Photo: Công Tuong/VNA/CVN

Le vice-Premier ministre Trinh Dinh Dung a partagé des difficultés rencontrées par les familles après l’incident environnemental et étudié leurs affaires actuelles. Il a aussi examiné l’octroi des indemnisations à la population sinistrée.

Selon les statistiques, plus de 400 villages, hameaux et quartiers de 67 communes, arrondissements et bourgs de 7 districts, chefs-lieux et villes de la province de Hà Tinh ont été directement affectés par l’incident de pollution marine. Pour aider la population à surmonter les difficultés, la province a accordé plus de 23 milliards de dôngs à plus de 5.000 armateurs, distribué environ 6.200 tonnes de riz à plus de 19.200 familles, sans compter 1.748 milliards de dongs octroyés à 60.800 individus.

Inspecter l'acierie Formosa Hà Tinh 

Le même jour, Trinh Dinh Dung est aussi allé inspecter l’acierie Formosa Hà Tinh dans la zone économique de Vung Ang. Fin avril 2016, des millions de poissons et de crustacés morts ont recouvert les côtes du Centre du pays, témoignant d’une véritable hécatombe de la vie marine. L’environnement marin a été pollué à une grande échelle, entraînant de lourds dégâts économiques, sociaux et environnementaux.

Le vice-Premier ministre Trinh Dinh Dung (centre) dans l’acierie Formosa Hà Tinh. Photo: Công Tuong/VNA/CVN

Les soupçons se portaient immédiatement sur la sarl Hung Nghiêp Formosa Hà Tinh, et qui est accusée d’avoir rejeté en mer des eaux usées contenant plusieurs substances hautement toxiques. Les experts ont découvert plusieurs infractions de cet immense complexe sidérurgique, ainsi que des incidents lors de ses tests de fonctionnement qui étaient directement responsables de la toxicité de ses eaux usées largement supérieure aux normes autorisées.

L’acierie taïwanaise a reconnu sa responsabilité et versé 500 millions de dollars de dédommagement. Il a demandé pardon au gouvernement et au peuple vietnamiens et s’est engagé à ne pas laisser se reproduire d’autres infractions à la loi sur l’environnement et les ressources en eau.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Coup de lifting pour le palais des glaces du parc Thông Nhât

Hanoï lance un site web touristique interactif Les visiteurs peuvent explorer les lieux célèbres de l’arrondissement de Hoàn Kiêm  grâce aux images panoramiques à 360 degrés et réserver des chambres d’hôtel et des tours ainsi qu’effectuer des achats en ligne.