15/02/2019 15:31
Le Venezuela tente de rassembler un soutien aux Nations unies dans le contexte de crise politique qu'il traverse actuellement.
>>Venezuela: Maduro préside des exercices militaires
>>L'ONU appelle à des négociations politiques pour mettre fin à la crise au Venezuela

Le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Jorge Arreaza, lors d'une conférence de presse au siège de l'ONU à New York le 12 février.
Photo: Xinhua/VNA/CVN

Le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Jorge Arreaza, accompagné de représentants de 16 autres pays, a lu jeudi 14 février une déclaration aux journalistes au siège de l'ONU à New York.

"Aujourd'hui, nous annonçons qu'un groupe important de membres des États des Nations unies, préoccupés par la nécessité de maintenir le respect des principes de la Charte fondatrice (des Nations unies) qui régissent le comportement de la communauté internationale, a décidé de s'organiser par lui-même afin de coordonner les actions de défense de la charte et du droit de tous les États membres", indique la déclaration.

"Nous sommes un groupe important de pays convaincus que la majorité des membres de cette organisation partagent les mêmes intérêts et, à ce titre, nous travaillons à la défense des principes suivants", ajoute la même déclaration.

Le texte appellle au respect du principe de l'égalité des droits et de l'autodétermination des peuples, au respect de l'égalité souveraine des membres des Nations unies et à la non-ingérence dans les affaires intérieures des États.

Il appelle aussi les États à régler les différends internationaux par des moyens pacifiques, à s'abstenir de toute menace d'emploi de la force contre tout État et à respecter l'intégrité territoriale et l'indépendance politique de tous les États.

Une série d'actions

"Nous pensons que ces principes sont violés, mettant en péril le droit à la paix et à la sécurité de nos peuples, le droit au développement et le plein exercice des droits de l'homme", indique le communiqué. "Nous avons tous le droit de vivre sans la menace d'utilisation de la force et sans l'application de mesures illégales, coercitives et unilatérales."

"Dans les prochains jours, nous entamerons une série d'actions visant à sensibiliser le public aux dangers auxquels nos peuples sont actuellement confrontés, en particulier le cas de la République bolivarienne du Venezuela. Nous appelons tous les États membres des Nations unies à nous rejoindre dans la défense du droit international en tant que seul garant de la coexistence pacifique de l'humanité".

Le Venezuela connaît des tensions politiques depuis le 23 janvier, date à laquelle le président de l'Assemblée nationale, Juan Guaido, s'est déclaré président par intérim et a été reconnu par les États-Unis et certains autres pays. M. Arreaza a pour sa part déclaré jeudi 14 février que Nicolas Maduro restait le seul président légitime du Venezuela.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Quang Ninh: Câm Pha donne la priorité au secteur touristique Câm Pha, entourée par les deux villes de Ha Long et Vân Dôn dans la province Quang Ninh (Nord), connaît une forte croissance économique. Pour mieux exploiter ses potentiels dans le secteur de "l’industrie sans fumée", la ville a proposé des mesures pour améliorer des qualités des services.