15/07/2020 17:18
La biotech américaine Moderna a annoncé mardi 14 juillet qu'elle entrerait le 27 juillet dans la phase finale de ses essais cliniques pour un vaccin contre le COVID-19, afin de tester l'efficacité de ce dernier dans des conditions réelles.
>>L'OMS appelle à une stratégie globale pour contrer le COVID-19
>>Coronavirus : le point sur la pandémie 

Image microscopique du SARS-CoV-2 (en bleu) émergeant de la surface de cellules cultivées en laboratoire.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'annonce concernant la phase finale des essais cliniques pour un vaccin contre le COVID-19 est intervenue au moment où étaient publiés les résultats de la première phase de l'essai de Moderna, qui visait à vérifier que le vaccin était sûr et qu'il déclenchait la production d'anticorps.

Déterminante, la phase 3 de l'essai, qui sera donc lancée à la fin du mois, fera appel à 30.000 personnes aux États-Unis : la moitié d'entre elles recevront une dose de 100 microgrammes, les autres un placebo.

Les chercheurs les suivront ensuite pendant deux ans pour déterminer si elles sont protégées contre une infection par le SARS-CoV-2. Ou, si elles sont malgré tout infectées, si le vaccin peut prévenir la progression vers des symptômes.

Même si des symptômes sont constatés, le vaccin peut être considéré comme un succès s'il empêche les cas graves de COVID-19.

L'étude devrait durer jusqu'au 27 octobre 2022, mais des résultats préliminaires devraient être communiqués bien avant cette date.

Cette annonce place Moderna dans le peloton de tête de la course mondiale pour un vaccin contre la maladie, qui a infecté plus de 13 millions de personnes dans le monde et fait plus de 570.000 morts.

Des scientifiques avertissent toutefois que les premiers vaccins à arriver sur le marché ne sont pas nécessairement les plus efficaces ou les plus sûrs. 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam

Kiên Giang voit une augmentation des arrivées touristiques en juillet La province de Kiên Giang (Sud) a accueilli près d'un million de visiteurs en juillet, soit une augmentation de 75,3% par rapport au mois précédent.