25/03/2018 07:54
Le tussilage a pour nom scientifique Tussilago farfara et pour nom vietnamien cúc buoc lua. Originaire d’Europe et d’Asie septentrionale, acclimaté en Amérique du Nord, le tussilage pousse le long des routes, en lisière de forêt et sur les friches.
>>La salicaire
>>Le bouillon blanc
>>Se soigner par les fruits, les légumes et les plantes médicinales : La pulmonaire ou Co phoi

Le tussilage.
Photo : Archives/CVN

C’est une plante vivace à rhizome rampant et stolons ; à feuilles basales pétiolées, apparaissant après la floraison, disposées en rosette, en forme de cœur, à bord dentelé ; à fleurs jaune d’or, en capitules portés par une tige dressée, couverte d’écailles.

Parties utilisées : feuilles et fleurs. On récolte les fleurs à la fin de l’hiver et les feuilles en été.

Constituants connus : flavonoïdes, environ 8% de mucilage (composé de polysaccharides), 10% de tanins, alcaloïdes pyrrolizidiniques, vitamine C et zinc.

Effets et usages médicinaux :

- Plante calmante et expectorante efficace, le tussilage est un remède des plus populaires contre les affections respiratoires. On utilise les deux parties de la plante en décoction. Toniques pour le foie, les alcaloïdes pyrrolizidiniques sont détruits lorsqu’on fait bouillir la plante pour réaliser une décoction.

- Les Européens préfèrent les feuilles aux fruits (qui contiennent des doses plus élevées d’alcaloïdes pyrrolizidiniques) mais les Chinois font le choix inverse.

- Quant aux flavonoïdes, ils sont anti-inflammatoires et antispasmodiques. Sous forme de sirop ou de cigarette médicinale, le tussilage soulage l’asthme et traite les toux spasmodiques. Associé au réglisse, au thym et à la cerise, il est parfaitement efficace.

- Usage externe dans de nombreux cas de dermatoses et sur les plaies guérissant mal.

Préparations et usages :

- Infusion de fleurs et de feuilles : une cuillère à soupe pour un demi-litre d’eau et laisser tirer, trois ou quatre tasses par jour et également par voie externe.

- La plante peut être broyée pour le traitement des plaies.

Attention : Ne pas consommer les feuilles pendant plus de trois à quatre semaines consécutives.

Déconseillé pendant la grossesse et l’allaitement.

Cette plante ne convient pas aux enfants de moins de six mois et est déconseillée en cas de maladie du foie.                                                 

Dr Doàn Van Tân/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Les autres articles
Le pygeum [16/09/2018 10:10]
Le lycopode [08/09/2018 14:15]
La luzerne [03/09/2018 09:49]
La pulmonaire [25/08/2018 14:15]
Le ginseng [19/08/2018 13:00]
La brunelle commune [12/08/2018 10:02]
Le balsamier [03/08/2018 11:30]
Le chanvre indien [28/07/2018 14:30]
Le capillaire de Montpellier [22/07/2018 14:31]
Le cyprès [14/07/2018 14:15]
L’éponge végétale [08/07/2018 12:46]
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.