31/08/2017 17:16
Les négociateurs des 11 pays membres de l’Accord de partenariat transpacifique (TPP) ont convenu de se réunir de nouveau à la fin du mois de septembre au Japon, après les trois jours de discussions qui se sont terminées le 30 août à Sydney (Australie).
>>Les 11 pays du TPP cherchent un nouveau cadre pour mettre en œuvre l’accord
>>Les 11 pays restants discutent d’un TPP post-États-Unis

Le ministre australien du Commerce, Steven Ciobo.
Photo : VNA/CVN

Le négociateur en chef japonais Kazuyoshi Umemoto a déclaré lors d'une conférence de presse qu'ils ont accepté de se rencontrer au Japon dans l'espoir de prendre une décision finale avant le sommet du Forum de coopération économique Asie-Pacifique, qui se tiendra au Vietnam en novembre prochain.

Kazuyoshi  Umemoto a déclaré qu'à la suite des discussions de Sydney, "la compréhension commune entre les différents pays avait progressé".

Au cours des pourparlers de Sydney, plusieurs pays ont proposé des modifications voire un gel de certains éléments de l'accord commercial, en particulier les questions entourant les marchés publics et la protection de la propriété intellectuelle pharmaceutique.

Le TPP a été signé en février 2016 par 12 pays, à savoir l'Australie, le Brunei, le Canada, le Chili, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour, les États-Unis et le Vietnam, ce qui représente environ 40% de l'économie mondiale.

Mais, tel qu'adopté actuellement, l'accord commercial ne peut être mis en vigueur que lorsqu'il aura été ratifié par au moins six pays représentant 85% de la production économique des 12 pays signataires initiaux - un obstacle infranchissable en l'absence des États-Unis, qui représentent à eux seuls 60% du total. Aussi l'accord doit-il être révisé, et les 11 pays restants en discutent. 

VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Huê lancera des bus à toit ouvert Les touristes à Huê auront l’occasion de découvrir l’ancienne capitale impériale par des visites en bus à toit ouvert, selon les informations du Service du tourisme de la province centrale de Thua Thiên-Huê.