10/02/2019 10:30
Ces dix dernières années, le tourisme vietnamien a connu une forte hausse. En 2018, le pays a accueilli 15,5 millions d’étrangers, contre 12,9 millions en 2017. Avis de dirigeants et d’experts.
>>Le géoparc Non Nuoc, un fort potentiel touristique
>>Le tourisme vietnamien en plein essor
>>Le tourisme fait sa révolution numérique

Fer de lance du développement socio-économique

Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam


Ces dernières années, le tourisme national a été en hausse constante. Le nombre de voyageurs nationaux et internationaux n’a cessé de croître. Avec de nombreux sites prisés des visiteurs, le Vietnam est devenu plus connu à travers le monde. Par ses contributions à l’économie nationale, le tourisme est devenu le fer de lance du développement socio-économique du pays et affirme son rôle dans le développement durable.

Au-delà des atouts naturels, ces excellents résultats proviennent des efforts du pays pour développer des formes de tourisme, des services touristiques, des hébergements… tout en préservant les valeurs culturelles de la nation.

Actuellement, le tourisme communautaire, directement géré par des populations locales, contribue grandement au développement socio-économique local. En général, il se développe fortement dans des régions rurales et pauvres. Ce type de tourisme permet aux voyageurs,  notamment les étrangers, de découvrir la vie quotidienne des habitants.

À l’ère de la 4e révolution industrielle, le Vietnam devrait accélérer l’application des technologies de l’information au service de son développement touristique.


Dans sept ans, 10% du PIB

Le vice-ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme, Lê Quang Tùng


Depuis l’application de la politique de Dôi moi (Renouveau) en 1986, le tourisme national a enregistré des résultats encourageants. L’année dernière, nous avons attiré 12,9 millions d’étrangers, contre 250.000 en 1990. De 1990 à 2017, le nombre de touristes étrangers a été multiplié par 52 et celui de voyageurs domestiques, par 72.

Le gouvernement a demandé aux services concernés d’élaborer le projet de réorganisation du secteur touristique à l’horizon 2025. Selon les prévisions, d’ici à 2025, le tourisme vietnamien pourrait attirer environ 32 millions d’étrangers, réaliser un chiffre d’affaires de 45 milliards de dollars, contribuer de 10% au Produit intérieur brut (PIB) national et créer 6 millions d’emplois, dont 2 millions directs.

D’ici à 2025, le secteur touristique pourrait contribuer à 10% du PIB national.
Photo: Hoàng Phuong/CVN

Récemment, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a approuvé le plan concernant la restructuration du secteur touristique. Celui-ci permettra d’exploiter au mieux les atouts nationaux, de transformer cette "industrie sans fumée" en secteur économique de pointe et offrira au Vietnam l’occasion de devenir la destination la plus recherchée en Asie du Sud-Est.

Ces dernières années, le tourisme mondial a connu une forte croissance. Selon l’Organisation mondiale du tourisme, l’Asie serait la région à connaître la croissance la plus forte.


Une croissance exponentielle

John Lindquist, membre de l’Autorité britannique du tourisme


Le Vietnam est doté de nombreux atouts touristiques. Grâce à cela, ce secteur a enregistré, ces dernières années, un accroissement rapide.

Le Vietnam devrait assouplir ses politiques en matière de visas, améliorer ses infrastructures au niveau des transports, créer davantage d’espaces de loisirs pour les touristes étrangers.

Le gouvernement vietnamien accorde une exemption de visa pour les citoyens de 22 pays dont 11 européens (Norvège, Finlande, Danemark, Suède, Russie, Bélarus, Royaume-Uni, France, Allemagne, Espagne et Italie) et 11 asiatiques (Japon, République de Corée, Brunei, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Myanmar, Philippines, Singapour et Thaïlande).

Les experts ont également suggéré d’ajouter des pays dans cette liste d’exemption, de simplifier les procédures de délivrance du visa et d’augmenter la durée du séjour sans visa, pour attirer davantage de voyageurs étrangers.


Développer le tourisme intelligent

Le président du Conseil consultatif du tourisme, Trân Trong Kiên


Avec 53% de sa population utilisant Internet, le Vietnam se trouve actuellement à la 17e position dans le classement mondial en termes de vulgarisation d’internet. Environ 90% des touristes étrangers au Vietnam consultent des informations sur la Toile. Ce sont des atouts pour le développement touristique.

Actuellement, de nombreuses provinces et villes coopèrent avec le Groupe des postes et télécommunications du Vietnam (VNPT) pour appliquer les technologies de la révolution industrielle 4.0 afin d’édifier et développer un tourisme intelligent.

Grâce aux sites Internet, applications mobiles et logiciels mis au point par VNPT, les touristes peuvent facilement interagir sur les smartphones, tandis que les entreprises et les unités de gestion de voyages peuvent mettre à jour les informations nécessaires. Plus précisément, les touristes trouvent des informations sur le tourisme local: histoire, culture, lieux pittoresques, hébergement, tarifs des chambres d’hôtel,  restaurants, lieux de shopping, destinations touristiques... Et en plus, ces sites sont identifiés sur des plans numériques pour les aider à trouver facilement l’emplacement souhaité.

Afin d’accueillir davantage de voyageurs étrangers, le Conseil consultatif du tourisme (Travel Advisory Board - TAB) a proposé que des pays soient ajoutés à la liste d’exemption de visa, comme l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Canada, les Pays-Bas, la Suisse et la Belgique, et que les citoyens de plusieurs nationalités soient autorisés à demander un visa électronique.

Hoàng Phuong/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Que vaut une visite guidée gratuite de Hanoï? Comment appréhender une ville avec une culture très différente lorsque l’on vient d’arriver? Hanoi Free Tour Guide vous donne la réponse.