12/08/2017 09:58
La province de Ninh Binh a choisi la bonne orientation en faisant du tourisme et des services le fer de lance de son économie et en développant progressivement l’industrie auxiliaire.
>>Tourisme spirituel au temple de Duc Thánh Nguyên
>>Une maison en pierre centenaire à Ninh Binh

Ninh Binh recèle de nombreux vestiges historiques et  merveilles naturelles.

Située à l’extrême-sud du delta du fleuve Rouge, la province de Ninh Binh (Nord), qui relie le Nord au Sud du pays par le massif montagneux de Tam Diêp, conserve les traces d’un passé glorieux et d’une culture millénaire. Elle abrite en effet des centaines de patrimoines historiques, culturels et sites célèbres tels que Tam Côc - Bich Dông, Dich Lông, Vân Trinh, et surtout le complexe paysager de Tràng An, classé patrimoine mondial de l’UNESCO en juin 2014.

Ninh Binh fut la capitale du Vietnam durant la période 968-1010, sous les dynasties des Dinh, Lê antérieurs et Ly. La province comprend deux villes et six districts d’une superficie totale de près de 1.400 km², et compte une population totale de plus de 950.000 personnes. Elle recèle trois topographies typiques : des zones montagneuses et semi-montagneuses, des plaines rizicoles inondées et des plaines littorales.

Ses conditions naturelles diversifiées favorisent le développement d’innombrables espèces animales et végétales, dont plusieurs figurent dans le Livre Rouge du Vietnam et du monde. En 2016, Ninh Binh a enregistré de belles performances socio-économiques, avec notamment 7.246 milliards de dôngs de recettes budgétaires, plus d’un milliard de dollars d’exportation et un record de 6,5 millions de touristes.

Surfer sur la vague de l’authenticité

Tout récemment, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a exhorté Ninh Binh à devenir un centre touristique d’envergure internationale. Le dirigeant a également pointé les insuffisances auxquelles il faut remédier, notamment la petite taille de l’économie provinciale, la faible productivité, des revenus touristiques inférieurs aux potentialités et le modeste nombre d’entreprises sur place. 

Il faut résolument faire de Ninh Binh une province prospère, en se basant sur le développement d’un centre touristique authen-tique d’envergure régionale et internationale.  Le chef du gouvernement a demandé à Ninh Binh de faire du tourisme un moteur de développement, avec comme priorité  le tourisme «de retour aux sources», l’écotourisme et le tourisme de villégiature.

Texte et photo : Thê Linh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).