08/05/2021 07:00
Une forte augmentation des circuits touristiques domestiques, des plans de réouverture aux visiteurs étrangers à l'étude… Le Vietnam s'active pour relancer un secteur très touché par la crise sanitaire.

>>La crise du coronavirus, une opportunité pour le tourisme durable
>>Des YouTubeurs étrangers qui ont choisi le Vietnam
>>Une Suissesse pilier du marketing touristique vietnamien
>>Le passeport vaccinal, condition pour l’entrée des voyageurs étrangers? 

Visiteurs à Ninh Thuân (Centre).
Photo : VNA/CVN

Après un récent voyage de trois jours à Dà Lat, province de Lâm Dông sur les hauts plateaux du Centre, Ngoc Nhung, 26 ans, domiciliée dans le 10e arrondissement, Hô Chi Minh-Ville, a décidé de partir trois jours à Phu Yên (Centre). 

Répondant à beaucoup de commentaires de ses amis sur sa page Facebook comme "Quel bonheur pour toi de voyager autant !", Ngoc Nhung a confié qu’elle planifie un autre tour à Dak Lak (hauts plateaux du Centre) d’ici quelques semaines.

Nhung raconte que ses parents vivent à Tây Ninh, près de Hô Chi Minh-Ville, et elle s’y rend régulièrement pour les voir. Comme chaque année, à l’occasion du Nouvel An lunaire, toute sa famille voyage ensemble pendant cinq ou six jours. Mais cette année, le COIVD-19 a obligé d’annuler le tour prévu dans le Nord-Ouest.

Dès que la pandémie a été contrôlée, elle a emmené ses parents dans la plupart
des provinces du Sud-Ouest. Et lors des weekends, elle a visité avec des amis plusieurs sites touristiques à côté de chez elle.

"En cette période, les billets d’avion sont peu chers, avec de nombreux programmes de promotions. En tant que travailleuse indépendante, je suis libre de voyager quand bon me semble. Moi et mes amis voyageons avec un sac à dos, ce qui nous permet de découvrir beaucoup de sites intéressants", partage-t-elle. 

Guide touristique d’un groupe de 48 personnes allant à Phu Quôc du 16 au 19 mars, Nguyên Minh Mân, chef du Bureau de la communication-marketing du voyagiste TST Tourist, est ravi de voir un grand nombre de voyageurs à "l’île des perles". Bien que ce ne soit pas la haute saison touristique, les vols depuis Hanoï ou Hô Chi Minh-Ville sont nombreux.

Surnommé la "destination des riches", la villégiature JW Marriott Phu Quôc Emerald Bay Resort & Spa attire également beaucoup de touristes, signe que tourisme domestique commence à "se réchauffer".

Selon Doàn Thi Thanh Trà, directrice du Bureau communication-marketing de Saigontourist, "après des vacances du Têt très calmes, les clients ont commencé à chercher massivement des informations concernant les circuits".
Les acteurs touristiques dans les starting-blocks

La demande touristique en hausse, les compagnies aériennes augmentent aussi leurs vols. Concrètement, Vietnam Airlines, Pacific Airlines et VASCO ont informé de l’augmentation de plusieurs centaines de vols sur près de 30 lignes  domestiques, l’ajout de 280 à 400 vols par semaine avec de 56.000 à 80.000 places. Sont principalement concernés les grandes villes et les sites touristiques les plus connus comme Hô Chi Minh-Ville, Hanoï, Dà Nang, Quy Nhon, Dà Lat, Cam Ranh, Phu Quôc… Bamboo Airways a aussi ouvert 57 lignes domestiques.

Les sites touristiques sont aussi en train de changer progressivement leur manière d’attirer les clients via de nouveaux produits et services attractifs, des rabais massifs.

À noter que le Centre de divertissement et de repos Phu Quôc United Center devrait ouvrir ses portes le 21 avril au nord de l’île. D’une superficie de 1.000 ha, ce complexe a nécessité un investissement de plus de 66.000 milliards de dôngs. Un représentant de l’investisseur, Vingroup, a exprimé l’espoir que le Phu Quôc United Center devienne le lieu de divertissement le plus attirant du Vietnam, pour faire de l’île une nouvelle destination sur la carte touristique mondiale.

Chaque année, Phu Quôc lance de nouveaux produits attractifs. Grâce à la créativité de grands investisseurs comme Vingroup et Sungroup, Phu Quôc continue de figurer dans la liste des destinations phares  pour cet été. 

De même, la province de Quang Nam (Centre) a également élaboré un plan pour  cet été, mis en œuvre en coordination avec Dà Nang, Quang Ngai, Binh Dinh, Thua Thiên-Huê, Hanoï et Hô Chi Minh-Ville, un certain nombre d’activités culturelles, sportives et touristiques. Ces derniers temps, l’ancienne ville de Hôi An a connu une nette hausse du nombre de voyageurs.

La saison 2021 du tourisme maritime et insulaire à Quang Tri (Centre) sur le thème "L’appel de la mer", sera lancée du 30 avril au 5 mai au Centre des services touristiques de Cua Viêt, avec de nombreux programmes artistiques et des conférences visant à une coopération renforcée pour le développement du tourisme…

Cibler le tourisme intérieur

Centre de divertissement et de repos Phu Quôc United Center, au nord de l’île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud).
Photo : Dô Hà/CVN

Selon le Dr. Luong Hoài Nam, membre du Conseil consultatif du tourisme du Vietnam, dans un pays de près de 100 millions d’habitants où le revenu par  habitant ne cesse de croître, le marché intérieur recèle d’immense potentialités et doit être la cible en cette période où le tourisme international est littéralement "congelé".

En 2019, plus de 90 millions de Vietnamiens ont voyagé dans leur pays. En 2020, ils furent 56 millions soit une baisse de plus de 34% par rapport à l’année précédente, mais c’est néanmoins un chiffre assez remarquable compte tenu des effets de la crise sanitaire.

"Nous devons rester optimistes et confiants en l’avenir, agir avec sobriété pour ne pas subir de pertes financières et maintenir et développer les relations de coopération au service de la relance", déclare  M. Nam.

Avant de faire remarquer qu"un bon contrôle de l’épidémie dont la détection et l’isolement rapide des cas contaminés, le tourisme intérieur saura se relancer. Dans le contexte du tourisme international difficile, les opportunités de développement du marché domestique est élevé".

En cette période où la réouverture des frontières se fait attendre, il est plus que jamais nécessaire de cibler le tourisme intérieur. Par chance, la demande interne est très forte, les Vietnamiens étant avides d’évasion et d’enrichissement de leurs connaissances sur leur pays, et n’aura donc guère besoin d’être stimulée.
Cela laisse augurer une reprise du secteur rapide et solide, qui permettra un accueil optimal des touristes internationaux lorsqu’ils reviendront dans le pays.
 
Huong Linh/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Destinations attrayantes de la province de Thanh Hoa Outre ses belles plages, la province de Thanh Hoa (Centre) regorge de destinations attrayantes, comme la réserve naturelle de Pu Lông et le parc national de Bên En.