23/04/2021 23:30
Cette année, les jours fériés de la libération du Sud et de la réunification nationale (30 avril) et de la fête du travail (1er mai) permettent de bénéficier d'un pont du 30 avril au 3 mai. Les vacances auront lieu à un moment où la pandémie de COVID-19 est bien maîtrisée. Une opportunité "en or" pour stimuler le tourisme intérieur et aider "l'industrie sans fumée" à rebondir.

>>Ninh Binh œuvre pour la sécurité de l'Année du tourisme 2021
>>Le Vietnam attend avec impatience le retour des visiteurs internationaux
>>Un nouveau programme de stimulation du tourisme intérieur en 2021 sera lancé
 

Visiteurs dans la province de Dông Thap, considérée comme "le pays des lotus".
Photo : VNA/CVN

Après avoir longtemps souffert des impacts de la pandémie, la demande de voyages a augmenté, en particulier pour les vacances à venir. Au mardi 20 avril, de nombreuses agences de voyages prestigieuses affichaient 80% de leurs objectifs de vente pour ce pont  des 30 avril et 1er mai.

Vietravel, Saigontourist, Hanoitourist et Flamingo Redtours ont reçu des milliers de réservations chaque jour, les destinations les plus choisies étant Dà Lat, Vung Tàu, Dà Nang, Nha Trang, Phu Quôc, Hô Chi Minh-Ville, Sa Pa et Mui Né. Comme d'habitude, les plages ont la faveur des touristes.

Depuis mars, les agents de voyages et les compagnies aériennes ont lancé des promotions pour répondre à la demande croissante. Par exemple, Vietravel propose des circuits à partir de seulement 699.000 de dôngs, tandis que Flamingo Redtours a lancé des milliers de circuits avec des prix réduits jusqu'à 30%.

Dans le même ordre d'idées, les compagnies aériennes nationales ont lancé des milliers de billets  à bas prix et augmenté le  nombre de vols.

Le groupe Vietnam Airlines, qui comprend Vietnam Airlines, Pacific Airlines et Vasco, a déclaré qu'il ajouterait près de 500.000 sièges, soit environ 2.600 vols, pour ces congés de quatre jours. La compagnie aérienne nationale Vietnam Airlines et Vasco opéreront près de 2.100 vols avec 403.000 sièges.

Des vols ont été ajoutés  vers les destinations touristiques les plus  populaires telles que Hanoï, Hô Chi Minh-Ville, Dà Nang, Quy Nhon, Dà Lat et l'île de Phu Quôc, avec des horaires variés.

Bamboo Airways prévoit d'augmenter de 12 à 15% ses vols vers les attractions touristiques tels Quy Nhon, Phu Quôc et Nha Trang.

Selon Phùng Quang Thang, directeur de la compagnie Hanoitourist, la pandémie a changé le comportement des gens en matière de voyage. Au lieu de circuits complets, ils préfèrent désormais voyager en petits groupes, avec des proches, afin d'éviter les transports en commun et d'éviter les rassemblements. Les agences de voyage ont fait des adaptations rapides pour répondre à la demande des clients en lançant des forfaits vol et hôtel.

Dans le contexte où le Vietnam n’a pas encore rouvert ses portes aux touristes étrangers, l'industrie du tourisme doit se concentrer sur la demande intérieure. Les prestataires de services touristiques doivent donc développer des produits ad hoc. En outre, ils doivent continuer de mettre en œuvre des mesures de prévention et de contrôle du COVID-19 pour assurer la sécurité des visiteurs. Les responsables locaux doivent élaborer des plans sanitaires détaillés, qui peuvent être rapidement activés en cas d'urgence. Ces précautions permettront au secteur de se remettre sur les rails rapidement. 

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Îles et fêtes des villages de pêche La moitié du territoire vietnamien est bordée par la mer, le pays possède ainsi de nombreuses belles îles. L’idéal pour se retirer loin de l’animation effrénée des grandes villes.