07/05/2019 21:18
Chaque semaine, des milliers de touristes internationaux choisissent de visiter le Vietnam sur des bateaux de luxe. Cependant, la captation des devises étrangères depuis la poche des voyageurs laisse encore à désirer.
>>Une quarantaine de paquebots jetteront l’ancre au port de Chân Mây en 2019
>>Deux paquebots de croisière à Ha Long reçoivent le label écologique "Voile verte"

Le paquebot de luxe Celebrity Cruises au port de Tân Cang - Cái Mép, dans la province de Bà Ria - Vung Tàu (Sud).
Photo: Saigontourist/CVN

Le tourisme maritime du Vietnam n’a enregistré que de 2% à 3% de croissance, à la différence d’autres pays asiatiques où ce secteur est en pleine expansion.

Selon l'Administration nationale du tourisme, le nombre de visiteurs étrangers au Vietnam en avril a atteint 1,4 million de personnes, soit une hausse de 4,2% par rapport au mois précédent.

L'agence de voyages Viet Excursions accueille en moyenne un bateau de croisière tous les deux ou trois jours.

Le 16 avril, ce voyagiste et Saigontourist ont accueilli deux navires, Ms Europa 2 et Genting Dream, avec à leur bord 4.100 passagers.

D'après Phan Xuân Anh, président de Viet Excursions, la plupart des touristes en croisière appartiennent à la "classe aisée" et sont prêts à "payer jusqu'à 250.000 dollars pour une croisière de trois mois". Ainsi, ils demandent un niveau de qualité des services correspondant à leur dépense.

Ports d'accueil insuffisants

Saigontourist accueille des touristes en croisière de luxe au port de Vung Tàu.
Photo: Lê Lâm/VNA/CVN

Situé au centre de l'Asie du Sud-Est, le Vietnam possède plus de 3.260 km de côtes avec un long réseau de ports maritimes et de nombreux avantages lui permettant de développer le tourisme de croisière.

Mais les données de l'Administration nationale du tourisme montrent que le nombre de voyageurs de ce type est en moyenne inférieur à 300.000 par an, soit près de 500 bateaux, ce qui ne représente que 2,5% à 3% du nombre total de visiteurs étrangers au Vietnam.

Les voyagistes s'inquiètent du manque de quais au Vietnam, en particulier à Hô Chi Minh-Ville, pour les bateaux de croisière, qui doivent accoster dans les ports de commerce.

En effet, le pays ne dispose que d'un port pour les navires de croisière dans la province septentrionale de Quang Ninh, entré en service fin 2018.

Hà Bich Liên, conseillère de Royal Caribbean Cruises, a remarqué que Hô Chi Minh-Ville serait la principale destination des croisiéristes au Vietnam, et ce, bien que les navires doivent jeter l’ancre au port de fret de Phu My, dans la province de Bà Ria - Vung Tàu (Sud). Ce port a accueilli, au premier trimestre de l’année, 12 paquebots, soit environ 36.000 visiteurs.

Selon Mme Liên, le manque de quais empêche les paquebots d'accoster à Hô Chi Minh-Ville, qui rate donc l'occasion d'attirer des croisiéristes. Les autorités municipales devraient résoudre rapidement ce problème, a-t-elle déploré.

Diêu Thúy/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Balade vivifiante à la cascade de Pac Sui En se rendant pour la première fois dans le district de Tiên Yên, province de Quang Ninh, difficile de ne pas s’émerveiller devant le spectacle de la chute d’eau de Pac Sui.