06/02/2021 09:15
La plupart des villages de métier au Vietnam sont faciles d’accès. Ici, les touristes peuvent étudier le processus de production, acheter des produits artisanaux et mieux comprendre la riche culture du pays.
>>Au village des laqueurs de Ha Thai
>>Excursion au village des chapeaux iconiques

Une poterie prend forme sous les mains habiles d’un artisan de Phù Lang à Bac Ninh (Nord).
Photo : Trân Viêt/VNA/CVN 

Le Vietnam compte plus de 2.500 villages de métier dont 400 traditionnels. Le delta du fleuve Rouge en possède le plus, les plus célèbres étant le village de la soie de Van Phuc, de vannerie de Phu Vinh, d’incrustation de nacre de Chuyên My, de broderie de Quât Dông à Hanoï, de production d’objets en bronze du village de Dai Bai, de poterie de Phù Lang, de gravure à Dông Ky (province de Bac Ninh), de moulage à Y Yên (province de Nam Dinh), de sculpture sur pierre à Non Nuoc (province de Ninh Binh), de passementerie à Thanh Hà (province de Hà Nam)...

Le Centre compte aussi de nombreux villages de métier comme fonderie dans la province de Thua Thiên-Huê, poterie à Kim Bông (province de Quang Nam), production d’alcool à Bàu Da, fabrication de chapeaux dans la province de Binh Dinh... Au Sud, les touristes peuvent découvrir le village de tissage de brocatelle de Van Giao à An Giang...

Amélioration des formes des produits

Le pays garde encore des métiers artisanaux vieux de plusieurs siècles, dont les méthodes de production n’ont guère évolué. Malgré des hauts et bas, ces villages sont toujours fidèles au métier ancestral. Les modèles et les formes des produits ont souvent été nettement améliorés. Beaucoup de produits réservés à l’utilisation dans la vie quotidienne sont appréciés des touristes... Chaque produit artisanal représente la culture, le goût, le sens esthétique et la vie des habitants locaux. Visiter les villages de métier est une découverte intéressante.

Parmi les nombreux métiers traditionnels au Vietnam, la poterie est le plus développée. Au Nord, ce métier se concentre à Bat Tràng, Thô Hà, Huong Canh, Phù Lang. À Dông Nai, Sông Bé et Binh Duong au Sud. Le Vietnam compte aussi quelques musées et zones d’exposition de céramiques qui intéressent beaucoup les gens. L’une présente environ 400 objets du XVe au XIXe siècles et 300 céramiques de Bat Tràng.

Le musée des beaux-arts du palais royal de Huê expose 3.700 céramiques dont plus de 700 à l’émail émeraude des dynasties Ly-Trân (1009-1400), Mac (1527-1683), Lê-Trinh (1558-1786). La zone d’exposition de Hô Tân Phan réunit des milliers d’objets des cultures de Sa Huynh, du Champa, de Chu Dâu...  
 
CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre

Exploiter les potentiels de la culture folklorique pour développer le tourisme Les visites et divertissements associés à l'apprentissage et à la découverte de la culture folklorique d'un endroit attire de nombreux touristes domestiques et étrangers. De nombreuses provinces et villes du pays ont exploité les avantages uniques de la culture folklorique pour booster le développement de leur tourisme local.