25/01/2019 17:34
La Seleçao pouvait difficilement espérer mieux: avec un groupe comptant le Pérou, la Bolivie et le Venezuela, le Brésil n'a pas à se plaindre du tirage au sort de la Copa América, qu'il disputera à domicile du 14 juin au 7 juillet.

>>Argentine - Brésil: pour Neymar, malgré l'absence de Messi, "il n'y a pas de favori"
>>Messi retournera en sélection argentine, selon son entraîneur à Barcelone

Le trophée de la Copa America 2019 présenté lors d'une réunion des représentants des pays participants, à Rio de Janeiro, le 22 janvier.
Photo: AFP/VNA/CVN 

Marta, Javier Zanetti, Cafu, Zico et Francisco Maturana, légendes du ballon rond choisies pour répartir les 12 équipes en lice dans trois groupes, jeudi soir 24 janvier à Rio de Janeiro, ont eu la main plus lourde pour l'Argentine et l'Uruguay, autres favoris de la plus ancienne compétition internationale de football.


L'"Albiceleste" argentine, qui a perdu les deux dernières finales continentales aux tirs au but contre le Chili, aura un match difficile dès son entrée en lice, contre la Colombie, avant d'affronter le Paraguay et le Qatar.

Nation la plus titrée de l'histoire du tournoi, l'Uruguay est tombé dans le groupe qui semble le plus équilibré, avec l'Équateur, le Japon et le Chili. "Nous espérons que le Brésil va survoler la compétition, mais nous savons que ce sera difficile", avait affirmé Ronaldinho, jeune retraité du foot et invité de marque du tirage au sort, avant de connaître la composition des groupes.

Quid de Neymar et Messi? 
 

Le Chili, vainqueur de la Copa America du Centenaire aux dépens de l'Argentine, le 26 juin 2016 à East Rutherford, va remettre en jeu son trophée.
Photo: AFP/VNA/CVN


La poule A est largement à la portée de la Seleçao, même si elle doit se méfier du Pérou. Lors de la dernière édition de la Copa America, en 2016 aux États-Unis, c'est une défaite contre cette équipe (1-0) qui l'avait éliminée piteusement dès le premier tour.

Neymar et compagnie ont d'autres choses à se faire pardonner, notamment le couac du Mondial-2018 en Russie, et surtout le traumatisme du Mondial-2014 à la maison. Rien de tel que de gagner le premier titre continental depuis 2007. Reste à savoir si le crack du Paris SG sera en pleine possession de ses moyens, après avoir souffert mercredi 23 janvier d'un réveil de la blessure au pied droit qui avait écourté sa saison dernière.

Le Brésil garde un excellent souvenir de la dernière fois qu'il a organisé la Copa América, il y a 30 ans, en 1989, quand le jeune tandem Romario-Bebeto, avait brillé à domicile pour mettre fin à 40 ans de disette dans la compétition.

L'Argentine, qui ne remporte plus de titre majeur depuis 1993, rêve d'une épopée victorieuse au Brésil, où elle s'était hissée en finale du Mondial-2014, perdue face à l'Allemagne en prolongation (1-0). Les supporters espèrent que la star Lionel Messi mettra fin à sa "pause" avec l'Albiceleste pour participer au tournoi.

Si le Qatar, invité pour la première fois à disputer le tournoi sud-américain, ne devrait pas poser de problème, le Paraguay et surtout la Colombie devraient donner du fil à retordre.

Le choc Argentine - Colombie, le 15 juin, à Salvador, est un des plus alléchants du tournoi, tout comme Uruguay - Chili, le 24 juin, au Maracana. Double championne en titre, la "Roja" chilienne devra se remettre en selle après l'échec en qualifications du Mondial-2018.
 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Le Festival culturel et touristique de Muong Lo présente la danse xoè Thái Le Festival culturel et touristique de Muong Lo a officiellement ouvert ses portes au stade de la ville de Nghia Lô, dans la province montagneuse de Yên Bai (Nord), avec comme point fort la danse xoè Thái.