17/05/2015 14:30
Le tir à la corde en position assise, le jeu mais aussi le rite que l’on trouve uniquement à la fête du temple de Trân Vu, à Hanoi, a été reconnu patrimoine culturel immatériel national.
>>Le tir à la corde, candidat au patrimoine culturel immatériel

Le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme a remis, le 21 avril, le certificat de reconnaissance du tir à la corde en position assise comme patrimoine culturel immatériel national, aux cadres et habitants du quartier de Thach Bàn (arrondissement de Long Biên, Hanoi) - qui sont les garants de ce jeu rituel.

Le tir à la corde en position assise à la Fête du temple de Trân Vu à Thach Bàn, dans l’arrondissement de Long Biên, Hanoi. Photo : Binh Minh/VNA/CVN

Organisé chaque année le 3e jour du 3e mois lunaire - qui correspond au jour de naissance du Saint Huyên Thiên Trân Vu et à la Fête traditionnelle de Thach Bàn -, ce jeu provient d’une histoire transmise oralement.

Un jeu, une légende

Ngô Quang Khai, chef du comité de gestion du temple de Trân Vu, raconte que deux villages: Duong et Dia (actuellement quartier de Thach Bàn) connurent  autrefois une grande sécheresse. Seul un puits parmi les 12 creusés était encore en mesure de donner de l’eau. Une querelle éclata entre de jeunes hommes des deux villages, les uns venus puiser de l’eau, les autres voulant la garder. De peur que le précieux liquide s’échappe du tonneau en rotin à cordes, les deux bandes rivales se mirent en position assise avant de tirer de chaque côté pour tenter d’arracher le tonneau des mains de leurs adversaires. La légende précise que les jeunes du village de Duong eurent le dernier mot.

C’est alors devenu un jeu, pratiqué jusqu’à ce jour par les habitants de Thach Bàn. Et le Professeur Nguyên Van Huy, membre du Conseil du patrimoine culturel national, de préciser que la signification et les valeurs culturelles de ce jeu ont été préservées dans leur intégralité : «Ce tir à la corde va bien au-delà d’un simple jeu folklorique. Il s’agit d’un rite spirituel original afin de prier pour un temps clément, des récoltes abondantes ainsi que la chance et le bonheur pour les habitants». Les prières se font donc au moyen d’une joute entre deux équipes constituées de jeunes hommes célibataires. La corde est attachée à un mât rituel planté au cœur de la maison communale. Peu importe le vainqueur, l’essentiel est ailleurs.    
                 
Linh Thao/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Ouverture de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine à Hanoï La deuxième édition de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine - l’endroit de rencontre des hommes et de la nature a été inaugurée le 21 novembre dans le Centre de la culture et des arts du Vietnam, à Hanoï.