09/01/2018 00:44
Rejoindre les théiers séculaires aux troncs tortueux dans le village de Be, perché à une altitude de près de 2.000m dans la commune de Tà Xùa, dans le district de Bac Yên, province de Son La (Nord), n’est pas une mince affaire. Mais ce périple vers la contrée du thé séculaire Shan Tuyêt Tà Xùa se mérite.
>>Thé Shan tuyêt, une affaire d’indication

Une cueillette au sommet. Chaque pied donne chaque saison quelques kilogrammes de jeunes bourgeons. Photo : VNP/CVN

À une altitude de près de 2.000 m, on peut déjà s’offrir des vues à couper le souffle si la brume le veut bien. Suivant Mu Thi Ca, une jeune fille de l’ethnie locale H’mông, on a la chance d’arriver après des heures de marche sur des chemins escarpés à l’heure de la cueillette.

La cueillette du bourgeon de thé Shan Tuyêt et des deux feuilles de thé suivante est ce qui se fait à peu près de mieux en matière de thé. Mais elle s’annonce périlleuse : il faut grimper dans ces arbres et récolter bourgeons et feuilles de thé tout en se maintenant en équilibre sur la cime. Chaque pied donne chaque saison quelques kilogrammes de jeunes bourgeons.

Une fois cueillis, les bougeons de thé fraîches sont étalés avant d’être séchés au feu de bois, dans la plus grande simplicité. Cela signifie que le geste, le contrôle au toucher, à la vue, à l’odeur de la qualité des feuilles vont intervenir à chaque étape de l’élaboration du thé.

À la tasse, cela donne quelque chose de délicat, laisse sur les papilles une sensation de douceur et un arrière-goût  suave et qui a gardé un peu de l’odeur du feu, un thé qui embrasse le jaune miel et qui porte en lui la simplicité et la générosité de cette hospitalité paysanne.

Selon Mu Thi Ca, ces théiers séculaires, dont certains sont âgés de plus de 200 ans, sont liés depuis des siècles à la vie des habitants H’mông.

Développer le label "Thé Shan Tuyêt Tà Xùa"

Les bourgeons sont séchés au feu de bois. Photo : Công Luât/VNA/CVN

La commune de Tà Xùa compte 138 ha de théiers Shan Tuyêt, parmi lesquels 78 ha sont prêts pour la récolte et environ 2.000 pieds âgés de plus de 200 ans qui donnent chaque année 50 tonnes de bourgeons et 10 tonnes de thé séché, ont indiqué les autorités locales.

Tha Van Lon, responsable de la Chambre d’agriculture du district Bac Yên, a fait savoir : "Tà Xùa a été couverte de neige lors des vagues de froid historiques de fin 2016. Le théier Shan Tuyêt fut le seul arbre à avoir survécu".

Auparavant, le thé Shan Tuyêt était récolté et commercialisé par des ethnies minoritaires, mais faute de techniques de conservation, il ne se vendait qu’au prix de 200.000 à 400.000 dôngs/kilo de thé séché.

Conscients que le thé Shan Tuyêt Tà Xùa est une variété rare et une importante source de revenus pour les habitants locaux, les autorités locales ont déployé un projet  de réhabilitation et de développement de la zone de culture de théiers Tà Xùa.

Ils ont également coopéré avec la SARL de thé et de spécialités du Nord-Ouest (Tafood) pour développer le label "Thé Shan Tuyêt Tà Xùa". À la mi-décembre 2017, le district de Bac Yen a organisé une cérémonie de remise du droit d’exploitation et de développement du thé Shan Tuyêt Tà Xùa à Tafood. Tafood se charge ainsi de l’écoulement des produits théiers de 11 villages de la commune de Tà Xùa. 

Cette compagnie a commencé par créer une zone de culture de théiers, puis elle a construit à Tà Xùa une usine dotée de chaînes de séchage modernes. L’application de technologies avancées associées au savoir-faire artisanal des H’mông a porté plus loin la réputation du thé Shan Tuyêt Tà Xùa.

Tafood  accorde des aides aux cultivateurs locaux en leur apprenant à cueillir les bourgeons et achète leur production à des prix élevés. Elle écoule ses produits sous la marque commerciale Shanam, comprenant thés en sachet et en boule de toutes sortes fabriqués à partir des bourgeons de thé Shan Tuyêt, ainsi que les thés Truc et May.

"Auparavant, les meilleures spécialités vietnamiennes qui rapportaient gros, étaient exportées à l’étranger. Aujourd’hui, le marché intérieur est bien porteur comme les Vietnamiens jouissent d’un niveau de vie élevé", a confié Pham Van Bach, représentant de Tafood.

VNP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Cat Dang, village de la laque le plus renommé du delta du fleuve Rouge

Hôi An, la destination la plus paisible et romantique du monde La chaîne de télévision CNN a récemment classé Hôi An parmi les 16 meilleurs sites de loisir et les 10 sites les plus romantiques du monde. Qu’est ce qui rend alors la vieille cité de Hôi An aussi attractive?