05/09/2021 09:45
À Hanoï, le lac de l’Ouest est renommé pour ses marais à lotus. Les habitants locaux, par leur savoir-faire accumulé d’année en année, ont réussi à confectionner une spécialité : le thé au lotus ou trà sen en vietnamien.
>>Tout est bon, dans le lotus !
>>Aromatiser le thé au lotus: l’extraordinaire art des Hanoïens
>>Hanoï : le thé au lotus fait son apparition dans les circuits touristiques au lac de l’Ouest

La préparation du thé au lotus est tout un art.
La famille de Trân Thái Lan vit dans une petite impasse de la rue Âu Co, arrondissement de Tây Hô. Ces cinq dernières années, à chaque saison de la floraison des lotus au lac de l’Ouest, sa famille prépare ce fameux thé. La maison est toujours remplie du parfum agréable de centaines de fleurs, considérées aussi comme l’emblème du Vietnam.

Mme Lan vit à Tây Hô depuis plus de 20 ans. Son mari est aussi originaire d’ici. Amoureuse des fleurs, Mme Lan s’intéresse particulièrement à la beauté noble et fine des lotus. Cette fleur est sa grande source d’inspiration pour créer des vases à lotus magnifiques. Vivant à Tây Hô, renommé pour son thé au lotus, Mme Lan a commencé à en faire il y a plus de 10 ans. Au début, elle en préparait pour sa famille et ses amis. Puis elle a reçu ses premières commandes et alors décidé d’augmenter la production.

Les lotus aux centaines de pétales

À première vue, la préparation du thé au lotus semble facile. Pourtant, elle nécessite des étapes vraiment minutieuses. La saison des lotus va de mai à septembre. Pour un thé au lotus de haute qualité, les habitants de Tây Hô ne choisissent que les lotus fleurissant en juin. En effet, c’est au cœur de l’étouffant été que  les lotus dégagent le parfum le plus subtil. "Les lotus du lac de l’Ouest sont appelés +bach diêp+, c’est-à-dire lotus aux centaines de pétales. Grâce aux conditions pédoclimatiques spéciales, ces fleurs dégagent un parfum plus fort que celles cultivées dans d’autres régions. C’est pour cette raison que les producteurs ne choisissent que les lotus du lac de l’Ouest", explique Thái Lan.

Les lotus doivent être cueillis de bon matin. Il faut choisir des fleurs qui sont à peine épanouies. Un autre secret du succès : la préparation est réalisée seulement de 07h00 à 09h00. Plus tard en matinée, les fleurs s’épanouissent et leur parfum s’échappe.

Après avoir été remplie de thé, chaque fleur est emballée dans une feuille de lotus.
Une quintessence naturelle

Il faut déposer un peu de thé dans les fleurs. Il y a beaucoup de thés qui sont servis avec le thé au lotus.  Mme Lan utilise un thé originaire de Thái Nguyên, une province du Nord du Vietnam, le thé môc "qui sublime le parfum du lotus", précise-t-elle. Puis, la fabricante utilise les feuilles de lotus pour emballer la fleur remplie de thé. Ces feuilles, ni trop vieilles ni trop jeunes, sont laissées un peu fanées pour éviter de se déchirer lors de l’emballage.

L’étape suivante est aussi importante. Une fois remplies de thé, les lotus sont mis dans l’eau. "Selon les conditions climatiques, cette étape peut durer de 18 à 24 heures pour que le thé absorbe tout le parfum des lotus", informe Mme Lan. Après cette étape, le thé est prêt. On peut le conserver un an dans le compartiment congélateur du frigo.

Grâce à ces étapes de production minutieuses, chaque tasse de thé au lotus contient la quintessence naturelle et le savoir-faire des producteurs. C’est pour cette raison que les habitants de Tây Hô utilisent toujours le thé au lotus lors des rencontres avec de chers invités pour exprimer leur hospitalité. Le thème de la conversation entre l’hôte et l’invité tourne d’ailleurs souvent autour de la production du thé au lotus, ainsi que la fierté qu’ont les locaux de maîtriser cet art.

Le thé au lotus offre une odeur fraîche et douce.

Pour une infusion de thé au lotus, il faut respecter quelques règles strictes. On utilise uniquement l’eau à 90°C, qui doit être versée de haut dans la théière pour que les feuilles de thé soient brassées. On obtiendra finalement une couleur verte pour cette infusion. Après une ou deux minutes, la théière de thé au lotus est prête.

La dégustation est aussi tout un art. D’abord, on savoure l’odeur spéciale de ce thé. Lorsqu’on boit une goutte, une saveur douce irradie dans la gorge et le buveur ressent d’une sensation vraiment agréable. "Lorsque j’ai goûté pour la première fois une tasse de thé au lotus préparée par une artisane, j’ai vraiment été impressionnée. Ce breuvage contient les valeurs culturelles de la capitale, dont l’art du thé", exprime Trân Thi Khánh Vân, une visiteuse.

Sous l’influence de l’urbanisation, les marais de lotus au lac de l’Ouest se réduisent au fil des années. Pourtant, les habitants locaux gardent toujours leur passion pour la production de thé au lotus et sont déterminés
à préserver leur métier ancestral. 

Texte : Vân Anh/CVN
Photos : Khánh Vân - Viêt Hà/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà préserve et développe l'artisanat traditionnel

Le printemps arrive chez les Xa Phang de Diên Biên Nous nous rendons aujourd’hui à Thèn Pa, un hameau rattaché à la commune de Sa Lông, dans la province septentrionale de Diên Biên, pour découvrir la façon dont les Xa Phang célèbrent le Têt.