18/02/2018 10:30
À Hoà Binh (Nord), lorsque les fleurs de pruniers recouvrent le flanc des montagnes de leur blancheur, c’est aussi le moment où les H’mông se préparent à célébrer en grande pompe le Têt traditionnel.

>>Les maisons sont fleuries, ça sent le printemps !
>>Hàng Luoc, marché aux fleurs du printemps

 

Fleurs blanches de pruniers.


En allant visiter les deux communes H’mông de Hang Kia et de Pà Co du district de Mai Châu, province de Hoà Binh (Nord), à l’occasion du Têt, les touristes seront charmés par les fleurs blanches de pruniers sur le flanc des montagnes et les jeunes filles de l’ethnie minoritaire H’mông vêtues de leur tenue traditionnelle. L’air y est toujours pur, et les paysages sont grandioses.

Le Têt traditionnel des H’mông du Nord-Ouest se déroule pendant le 12e mois lunaire. Il s’agit de la fête la plus importante de l’année. L’occasion aussi de se réunir en famille, de faire le bilan des résultats du travail de l’année et d’offrir des offrandes à leurs ancêtres. C’est également le moment de se souhaiter la chance et la prospérité pour la nouvelle année et de se reposer après douze mois de labeur.


À l’arrivée du Têt, tous les villages des H’mông s’animent. Les familles tuent des cochons qu’elles ont élevés pendant plusieurs mois et confectionnent des bánh giây (gâteaux ronds de riz gluant pilé). Elles nettoient, balaient et arrangent leur maison, et ornent les autels familiaux destinés aux ancêtres. Selon les locaux, ces bonnes actions visent à chasser les malheurs de l’année précédente.
 

Jeunes filles de l’ethnie minoritaire H’mông en tenue traditionnelle.


En outre, l’une de leurs coutumes consiste à coller un morceau de papier de rhamnoneuron (giây dó) de couleur rouge sur chaque outil de travail pour annoncer que le Nouvel An approche déjà et que les humains, comme les animaux, doivent se reposer. Des papiers colorés sont aussi collés sur les murs pour attirer les faveurs des génies. Les H’mông pensent que leurs prières se concrétiseront grâce à ces papiers qu’ils ont fait eux-mêmes pour les grandes occasions.

Fête de la joie et du bonheur

Durant le Têt, les H’mông mettent toujours les habits traditionnels les plus neufs et les plus beaux. Petits et grands prennent part avec joie aux nombreuses activités culturelles. Les personnes âgées se déplacent de maison en maison pour s’échanger les vœux autour d’une légère collation. Les jeunes participent avec entrain à des jeux folkloriques comme le lancer de pao (boule d’étoffe) ou encore le tir à la corde, et à des échanges artistiques variés comme un concert de khèn (flûte allongée en bambou).

Sùng A Pha, 55 ans, de la commune de Pà Co à Mai Châu, a confié : “Pendant les trois jours du Têt, nous nous rendons visite, sirotons de l’alcool de maïs et des gâteaux ronds de riz gluant pilé. Le Têt m’apporte joie et bonheur”.


En particulier, en venant visiter cette terre montagneuse du Nord-Ouest, outre la beauté raffinée des vergers de pruniers fleurissant partout et annonçant l’arrivée du printemps, les touristes sont marqués par les tenues traditionnelles des jeunes filles H’mông en costumes sophistiqués et très colorés associant perles et pièces en argent.
 

Marchandises vendues au marché de Pà Co.

Lorsque l’année touche à sa fin, les H’mông vivant dans les communes de Hang Kia et de Pà Co achèvent leur travail agricole afin de préparer le Nouvel An lunaire. Aussi, ils vont ensemble au marché de Pà Co, qui a lieu chaque dimanche. On y vend plusieurs marchandises, dont les brocatelles, qui contribuent à rendre l’évènement plus coloré.

Les H’mông se contentent dans un premier temps d’observer les produits. Ils complimentent les vendeurs, puis décident d’en acheter ou non. En toute circonstance, les marchands sont toujours souriants et accueillants.

Le marché de Pà Co n’est pas seulement un lieu de commerce, mais aussi de rencontre et d’échange pour les jeunes garçons et les jeunes filles de cette ethnie. Là où ils viennent s’offrent des souvenirs en l’honneur du Nouvel An lunaire.

“J’ai vraiment ressenti un sentiment particulier au marché de Pà Co car je n’ai vu presque que des H’mông”, a partagé un touriste étranger.

Texte et photos : Thu Huong/CVN




 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Le festival d'automne de Bat Xat 2018 débute à Lào Cai Le deuxième festival d’automne de Bat Xat s’est ouvert dimanche 19 août dans la commune de Muong Hum, district de Bat Xat, province septentrionale de Lào Cai.