05/02/2022 16:51
Le Têt, Nouvel An lunaire, est la fête la plus importante de l’année pour les Vietnamiens et aussi une fête familiale. Cette fête symbolise le culte des ancêtres, les retrouvailles et les réjouissances familiales.

>>Plateau du Têt au Centre
>>Le kumquat, plante pour le Nouvel An lunaire

Le Têt, Nouvel An lunaire, est la fête la plus importante de l’année pour les Vietnamiens.  Photo : DT/CVN


Le Têt est d’autant plus important pour chacun qu’il s’agit des retrouvailles  familiales de premier plan de l’année que personne ne veut rater. Par ailleurs, on en profite pour témoigner de la gratitude envers ses ascendants et ses ancêtres, une coutume ancrée dans nos plus belles traditions.

Fête familiale par excellence, le Têt est l’occasion de se retrouver en famille autour de plats traditionnels, très souvent préparés en famille, qu’avant de partager on présente à l’autel des ancêtres. Le repas de "Tât niên" par exemple, se passe traditionnellement dans le cadre familial afin de se rassembler autour d’un festin pour marquer la clôture d’une année. Avant de s’attabler, il s’agit d’abord d’adresser un culte aux ancêtres via des offrandes placées sur l’autel le dernier jour de l’année lunaire.

Forgé au travers des siècles, le Têt s’impose comme l’une de nos plus belles traditions, attachées notamment à la réunion familiale, à la cohésion entre les générations, et plus profondément, au retour à la source. C’est le Têt qui dévoile aussi l’optimisme et l’espoir pour de nouveaux projets, que ce soit dans les affaires ou la vie sentimentale.

Le travail de préparation du Têt est illustré à travers l'image du rassemblement autour d'une marmite pour cuisiner le banh chung ; des images de marchés aux fleurs, des marchés du Têt bondés  ; les enfants ont de nouveaux vêtements ; les réunions de famille, les retrouvailles le jour de l'an... Ce sont ces choses qui ont fait des valeurs traditionnelles dans la culture vietnamienne, rapprochant les gens, approfondissant les sentiments familiaux.
 

Le repas de "Tât niên" se passe traditionnellement dans le cadre familial afin de se rassembler autour d’un festin pour marquer la clôture d’une année.
Photo : Vnexpress/CVN


Depuis l'Antiquité, nous, Vietnamiens, savons vénérer nos grands-parents et nos ancêtres. Aussi pauvres soit-elle, chaque famille essaie d'acheter quelques plateaux pour vénérer les grands-parents, les ancêtres, et les inviter à venir fêter le Têt avec les enfants et petits-enfants. Cette action rappelle à tous les mérites de la naissance et de l'éducation des grands-parents et des parents, nourrissant la piété filiale de chacun.

Pour les Vietnamiens, le repas de retrouvailles de la fête du Têt est considéré comme un symbole de la solidarité, créant une relation étroite entre les générations au sein de la famille. Le repas de famille le jour du Têt devient un souvenir que chacun porte toujours dans leur vie.

Le Nouvel An est aussi l'occasion pour les enfants et petits-enfants de fêter la longévité de leurs parents, leurs grands-parents. Cette coutume démontre le principe de "quand tu bois de l'eau, pense à la source", d'être filial envers les grands-parents et les parents et de respecter les personnes âgées.

Il y a un précepte très célèbre chez les Vietnamiens : "Le premier jour du Têt est pour le père, le deuxième pour la mère, le troisième pour les enseignants". Ce dicton révèle bien le mode de vie pendant le Têt, préservé de génération en génération. La reconnaissance des enfants envers leurs parents et leurs grands-parents importe beaucoup. Et ils n’oublient pas ceux qui les enseignent à l’école…

La réunion des familles vietnamiennes à chaque nouvel an traditionnel n'est pas seulement une histoire de famille. C'est aussi la valeur de l'éducation morale et culturelle et c'est aussi une question de survie et de pérennité d'une nation. Préserver la beauté des traditions familiales, c'est contribuer à promouvoir l'identité culturelle nationale dans la vie contemporaine, rendre les gens plus étroitement attachés à la famille, à la communauté et vivre de manière plus responsable avec le passé, le présent et le futur.
 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Croisière sur la baie de Ha Long avec des étudiants francophones

Le Laos, l’une des destinations préférées des touristes vietnamiens Selon un rapport du ministère laotien de l’Information, de la Culture et du Tourisme, le nombre de visiteurs internationaux dans ce pays augmente à nouveau, après l'ouverture complète des frontières au Laos début mai.