11/02/2021 10:10
Le Têt est la fête la plus importante de l’année. Il s’agit aussi d’une bonne occasion d’apprendre aux enfants à savoir aimer leur entourage et à bien se comporter.
>>Le Têt et les changements de mœurs

Les enfants apprennent à confectionner des "bánh chung", un des mets symboliques du Têt.
Photo : VNA/CVN

Le Têt ou le Nouvel An lunaire est la plus grande festivité au Vietnam. C’est l’occasion de se souvenir de son origine, de ses ancêtres, de sa famille et de ses proches. Les Vietnamiens considèrent cette fête comme une période sacrée, remplie de rites traditionnels, et non pas comme de simples réjouissances. Pour eux, cela signifie la fin des malchances de l’année passée et le début d’une nouvelle avec de la réussite, de la joie et une bonne santé.

Ces festivités, ce sont aussi des moments emprunts de coutumes quasi immuables. On vénère les ancêtres, on décore la maison de branches de pêcher ou d’abricotier en fleurs, on confectionne des bánh chung (gâteau carré de riz gluant, farci de viande et de haricots), on prépare des mets traditionnels, on se réunit en famille ou entre amis, on souhaite une bonne santé et une grande longévité aux personnes âgées, on offre des étrennes aux enfants. Et bien sûr, on évite tous les tabous... Il s’agit-là des valeurs intemporelles du Têt.

À travers ces coutumes, nous pouvons orienter nos enfants vers les valeurs spirituelles telles que les retrouvailles, l’amour et l’intérêt pour les autres, ainsi que le souhait et l’attente d’une nouvelle année meilleure que la précédente.

Lors des vacances du Têt, quand les enfants reviennent de loin, il n’y a rien de plus amusant pour toute la famille que de se réunir pour nettoyer et décorer ensemble la maison, faire des courses, cuire les bánh chung, préparer des mets pour les présenter sur l’autel des ancêtres et savourer en famille les plats traditionnels du Têt. Au moment sacré du réveillon, tout le monde s’échange les vœux de bonne année...

La préparation et la célébration du Têt réunissant tous les membres de la famille expriment le lien entre les différentes générations. Et c’est une leçon vivante pour nos enfants sur l’attachement, le partage, la piété et l’amour.

Le Nouvel An lunaire présente de nombreuses valeurs mais les retrouvailles entre les membres de la famille et du clan constituent toujours les plus remarquables. Nous terminons l’année avec ce rassemblement familial, faisant le bilan des travaux accomplis et se souhaitant de bonnes choses pour la nouvelle année.

Le premier matin du Têt, les adultes offrent des étrennes aux enfants qui doivent, quant à eux, exprimer leur respect envers les grands-parents, parents, oncles et tantes, et leur souhaiter bonne santé, longévité et prospérité... À travers ces rites, nous enseignons aux enfants l’esprit selon lequel ils sont reconnaissants et respectent les grands-parents et parents. Ainsi, l’enfant, une fois devenu adulte, lorsqu’il devra aller parfois très loin, restera toujours attaché à sa famille, ses parents, frères et sœurs, oncles et tantes, ses proches en général, et gardera la mémoire des chers disparus.

Se relier à ses racines

Le Têt est une occasion pour nous d'orienter nos enfants vers les valeurs spirituelles telles que les retrouvailles, l’amour et l’intérêt pour les autres.
Photo : VNA/CVN

À travers les préparatifs du Têt, les parents peuvent initier leurs enfants aux occupations ménagères telles que le nettoyage et l’arrangement de la maison, en commençant par de petits travaux comme l’essuyage des jouets, de la vaisselle, le pliage ou le rangement des vêtements... Les adultes peuvent expliquer aux petits les raisons pour lesquelles on doit arranger la maison avant le Têt. Cela porte en effet le message de réorganiser le "désordre" de la vieille année pour en accueillir une nouvelle "pacifique et prospère".

Par ailleurs, les parents devraient enseigner à leurs enfants la signification de l’étrenne ou de "l’argent porte-bonheur" (lì xì), qu’ils reçoivent de la part des adultes à l’occasion du Têt, accompagnée des souhaits de bonne santé et études studieuses ainsi que de volonté pour affronter les difficultés...

Une autre leçon très importante que les parents peuvent transmettre à leurs enfants, c’est de savoir comment exprimer leurs meilleurs vœux pour la nouvelle année. Par exemple, pour les grands-parents : souhaiter "bonne santé" et "longévité" ; et "bonne santé", "prospérité", "chance"... pour les autres adultes. Le Têt exprime l’esprit "Quand vous buvez de l'eau, rappelez-vous la source" du peuple vietnamien.

Ces petits gestes aideront les enfants à comprendre la signification du Têt et de ses rites ainsi qu’à passer des vacances alliant l’utile à l’agréable.
 
Hoàng Lan/CVN
 
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre

Exploiter les potentiels de la culture folklorique pour développer le tourisme Les visites et divertissements associés à l'apprentissage et à la découverte de la culture folklorique d'un endroit attire de nombreux touristes domestiques et étrangers. De nombreuses provinces et villes du pays ont exploité les avantages uniques de la culture folklorique pour booster le développement de leur tourisme local.