04/02/2019 07:50
Pour les Vietnamiens, le Têt (Nouvel An lunaire) est non seulement une occasion de réunir la famille, mais aussi de promouvoir les traditions. Selon les régions, les us et coutumes diffèrent légèrement.

>>Le Têt, temps idéal pour un retour aux sources
>>La lutte libre, une particularité du Têt à Hanoï
>>L’ethnie Giay et ses coutumes ancestrales

Le "bánh chung", symbole de la Terre, est à jamais associé au Nouvel An lunaire.
Photo: Phuong Nguyên/CVN

Le Têt, c’est d’abord l’occasion des retrouvailles familiales et de visites aux proches et amis. Vous serez surpris de voir le nombre de personnes qui retournent dans leur région natale les quelques jours précédant le Têt. Un véritable "exode" des grands centres urbains vers les bourgs ruraux ou les petites villes de provinces.

Transports pris d’assaut

Chaque année, les jours précédant le Nouvel An lunaire, tous les transports publics sont bondés. Les sociétés de bus, les compagnies aériennes et ferroviaires mettent en vente très tôt les billets... jusqu’à six mois à l’avance. Si vous prévoyez de voyager dans le pays, et que vous ne pouvez anticiper, privilégiez un voyage en voiture personnelle vers des destinations proches telles que Ninh Binh, la baie de Ha Long (avec de superbes croisières) au Nord ou Mui Né (Centre), Dà Lat (hauts plateaux du Centre), selon que vous partiez de Hanoï ou de Hô Chi Minh-Ville. Amis touristes, sachez qu’il vous sera très difficile durant les trois jours suivant le Têt de trouver un lieu d’hébergement et même des magasins et restaurants, à moins de vous rapprocher des hauts lieux touristiques où un "service minimal" est généralement assuré.

Traditions à foison

Au Nouvel An lunaire, les Vietnamiens vont à la pagode afin de prier pour une année bénéfique.
Photo: Bùi Phuong/CVN

À partir de minuit, la veille du Nouvel An lunaire, et surtout le premier jour du Têt, de nombreuses familles vietnamiennes se rendent dans les pagodes. Visiter une pagode est donc une expérience à ne pas manquer pour votre premier Têt, car c’est l’un des meilleurs moyens pour s’immerger dans la vie locale et d’en apprendre davantage sur les traditions vietnamiennes. Il existe de nombreux temples et pagodes à Hanoï, Hô Chi Minh-Ville et dans d’autres provinces. Le temple Quán Thánh, les pagodes Quán Su, Trân Quôc, Yên Tu, celle des Parfums (Nord), Thiên Mu et Linh Ung (Centre) n’en sont que quelques exemples.

Visiter les musées est également une excellente idée si vous êtes intéressés par l’histoire et la culture. Ainsi, le Musée d’ethnographie du Vietnam à Hanoï organise souvent des activités pendant le Têt pour montrer la façon dont les différentes ethnies du pays célèbrent cette période. Des  jeux, expositions, mini-foires et autres activités sont ouverts à tous, Vietnamiens et étrangers. Assurez-vous seulement de vérifier les heures d’ouverture du musée avant d’y venir.

Si les sites culturels et historiques vous intéressent peu, profitez de la tranquillité des plages du Centre et du Sud telles que Nha Trang, Quy Nhon, Phu Quôc et plus encore.

Décoration de la maison

Les Vietnamiens considèrent que rendre leur maison propre et accueillante est un excellent moyen d’entrer du bon pied dans une Nouvelle année. Selon les régions, les traditions et préférences diffèrent. Si la fleur de pêcher est emblématique du Têt dans le Nord, c’est l’abricotier qui a cette faveur dans le Sud. N’oubliez pas les quelques jours précédant le Têt d’aller dans les marchés ou tout simplement de marcher dans les rues pour humer cette atmosphère effervescente.

Le marché aux fleurs de Quang Ba dans l’arrondissement de Tây Hô, le plus grand de la capitale, est ouvert tous les jours dès 03h00. Il devient très achalandé à l’approche du Têt. À Hô Chi Minh-Ville, la rue florale Nguyên Huê demeure le rendez-vous principal. C’est aussi le lieu où l’on peut admirer des spectacles et faire des photos mémorables.

Un plateau aux cinq fruits.
Photo: CTV/CVN

Une autre chose importante à laquelle les Vietnamiens accordent beaucoup d’attention est la composition de leur plateau aux cinq fruits (mâm ngu qua), déposé en offrande sur l’autel des ancêtres. Ils pensent qu’un plateau complet de cinq types de fruits (bananes, pamplemousses, kakis, poires et mandarines de différentes couleurs) apportera bonheur et succès au cours de la Nouvelle Année. La manière de choisir et de disposer ces fruits varie, là aussi, selon les régions. Pourquoi n’iriez-vous pas chez des amis ou collègues vietnamiens afin de leur poser des questions à ce sujet?

Ils auront sûrement des histoires intéressantes à partager.

Petits plats dans les grands

Le Vietnam est réputé pour ses plats savoureux à base de nombreux types d’ingrédients frais et d’épices. La cuisine traditionnelle du Têt est très particulière, avec ses bánh chung (gâteau carré de riz gluant), bánh tét (gâteau cylindrique de riz gluant), xôi gâc (riz gluant cuit avec de la pulpe de momordique), giò thu (pâté de tête de porc)... On commence à préparer ces plats un mois et demi avant le jour J. Les sites web et YouTube proposent de nombreuses recettes bien guidées, mais il est bien plus attrayant de les préparer avec des amis vietnamiens. Ils ne vous apprendront pas seulement des recettes mais vous parleront aussi des coutumes qui s’attachent à ces mets.

Si les Vietnamiens sont hospitaliers, ils le sont deux fois plus les jours et semaines qui suivent le Nouvel An lunaire. Les gens invitent parents et amis chez eux pour déguster des plats traditionnels. C’est donc l’occasion rêvée  de goûter le meilleur de la nourriture vietnamienne, dans une atmosphère extrêmement conviviale. Mais pour cela n’oubliez surtout pas de préparer les lì xì (étrennes glissées dans de petites enveloppes rouges) pour les enfants de vos hôtes.

"Enveloppes" de la chance

Le Nouvel An lunaire est également l’occasion pour les Vietnamiens de formuler leurs meilleurs vœux aux membres de la famille et amis. Cela s’accompagne de la pratique dénommée lì xì, où l’on donne aux enfants de l’argent dans des enveloppes rouges, signe de chance pour l’année à venir. L’importance du lì xì n’est pas dans la somme remise mais plutôt dans les vœux qui l’accompagne. Plus vous recevez ces "enveloppes" de la chance, plus votre travail sera favorable. Si des amis vietnamiens vous remettent des enveloppes rouges, remerciez-les et adressez-leur, à votre tour, vos meilleurs vœux… accompagnés d’un lì xì bien entendu!

Diêu Thúy/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Université de Hanoï: succès du projet de démarche-qualité

Les touristes belges de plus en plus intéressés par le Vietnam Le Vietnam a participé au Salon du tourisme de Bruxelles, tenu du 7 au 10 février dernier, avec de nombreuses promotions uniques et attrayantes soutenues par l’ambassade du Vietnam en Belgique et Vietnam Airlines.