13/06/2018 19:31
Le système administratif du Vietnam aux XIXe et début du XXe siècle était au cœur d’une table ronde organisée le 12 juin à L’Espace, à l’occasion du lancement, par la maison d’édition Nha Nam, de l’ouvrage Mandarins et subalternes au Nord du Vietnam de l’auteur français Emmanuel Poisson.
>>La vie moderne : à quel prix ?
>>Le premier prix de Fahasa : le livre Tuôi trẻ dáng giá bao nhiêu ?
>>Publication du livre Les fêtes et les rites au Vietnam de Nguyên Văn Huyên

La table ronde portant sur le système administratif du Vietnam au XIXe et début du XXe siècle s'est déroulé à l'Espace le 12 juin. 

Porter un regard nouveau sur des problèmes dont on croyait avoir fait le tour, mettre en cause des préjugés bien ancrés, tel est le travail accompli par Emmanuel Poisson dans son ouvrage Mandarins et subalternes au Nord du Vietnam – Un système administratif à l’épreuve (1820-1918).

Prenant pour objet le système étatique et administratif du Vietnam au XIXe siècle et début du XXe, cet ouvrage a su aller au-delà des nombreux travaux existants et apporter un éclairage neuf sur la réforme du système mandarinal comme facteur déterminant de la longévité et de la vitalité singulières de ce mode de gouvernement.

Plusieurs sujets traités

La structure et le fonctionnement du système, le mode de recrutement des mandarins, les relations entre l’administration et les administrés, etc., sont autant de sujets traités selon une approche tout à la fois rigoureuse, circonspecte et distanciée.

L'ouvrage est le fruit d'un impressionnant travail d'Emmanuel Poisson qui est actuellement maître de conférences à l'université Denis Diderot Paris VII. 

Cet ouvrage est le fruit d’un impressionnant travail d’Emmanuel Poisson, ancien membre de l’École française d’Extrême-Orient à Hanoï, actuellement maître de conférences à l’université Denis Diderot Paris VII. Il est basé sur un corpus de 1272 curriculum vitae des mandarins et subalternes, des rapports des administrateurs et résidents supérieurs du Nord du Vietnam, des correspondances ou notes administratives entre mandarins locaux, des pièces judiciaires… en caractères chinois, en français, en caractères sino-vietnamiens ou en vietnamien.

"Ce livre a réussi à donner vie à une histoire bureaucratique souvent considérée comme rébarbative. Les lecteurs peuvent y trouver l’évolution des carrières mandarinales et des relations entre les autorités locales et les habitants", a précisé Lê Huy Hoàng, invité venu de l’Université pédagogique de Hanoï 2. 

Ce travail majeur de l’auteur français est effectivement indispensable pour tous ceux qui ont envie de découvrir la période de transition de l’indépendance féodale à la colonisation française.

Toujours dans le cadre de cette table ronde, beaucoup de questions venant du public  ont été posées, autour du fonctionnement de ce système mandarinal et de son importance sous le régime féodal au début de la période de colonisation.

Texte et photos : Hông Anh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Quang Ninh accueille le 15 millionième touriste étranger du Vietnam Le Vietnam devrait accueillir son 15 millionième visiteur étranger en 2018 à la ville de Ha Long, dans la province côtière de Quang Ninh (Nord), fin novembre ou début décembre.