28/09/2020 08:41
Le très populaire réseau social TikTok, propriété du groupe chinois ByteDance, attendait dimanche avant minuit la décision d'un juge américain sur sa disparition, ou non, des plateformes de téléchargement d'applications aux États-Unis.
>>L'heure tourne pour TikTok : toujours pas d'accord pour sa survie aux États-Unis
>>Le "Tik Tok Doc" fait danser l'hôpital pendant la pandémie

Un smartphone avec le logo de TikTok devant le drapeau américain, à Arlington (Virginie) le 3 août. Photo : AFP/VNA/CVN

Le 18 septembre, TikTok a déposé un recours en urgence contre la décision du département du Commerce de bannir le réseau social des magasins d'applis.

Si le juge fédéral Carl Nichols tranche en faveur de l'administration Trump, lundi 28 septembre à 00h00 (04h00 GMT), il ne sera plus possible pour de nouveaux utilisateurs américains de rejoindre la plateforme.

Les 100 millions déjà adeptes n'auront, eux, plus accès aux mises à jour automatiques, nécessaires pour son bon fonctionnement.

Le magistrat peut aussi accorder un répit à l'appli de vidéos musicales et humoristiques. Ce fut le cas il y a une semaine pour WeChat, un autre fleuron technologique fondé en Chine.

Début août, Donald Trump a signé un décret pour forcer ByteDance à vendre la plateforme à une entreprise américaine, au nom de la menace pour la "sécurité nationale".

Depuis, négociations au sommet et rebondissements dans les tribunaux s'enchaînent. Si les tractations n'aboutissent pas, une interdiction complète des activités du réseau sur le sol américain pourrait entrer en vigueur à partir du 12 novembre, a prévenu le Trésor.

La balle en Chine

Un homme sur le point d'entrer dans le siège de TikTok à Culver City, en Californie, le 27 août. Photo : Getty Images/CVN

TikTok a confirmé le week-end dernier un accord pour créer une nouvelle société, TikTok Global, avec Oracle en tant que partenaire technologique aux États-Unis et Walmart en tant que partenaire commercial.

Il y aurait aussi une prise de participation de 12,5% d'Oracle et de 7,5% de Walmart. Les Américains détiendraient quatre des cinq sièges au conseil d'administration.

Mais la finalisation de ce projet dépend du bon vouloir du président américain et du gouvernement chinois.

TikTok est en effet devenu le nouveau symbole de la bataille que se livrent les États-Unis et la Chine pour la domination du secteur de la haute technologie.

L'hôte de la Maison Blanche, a martelé cette semaine qu'il ne donnerait pas son aval si le nouveau groupe restait sous contrôle chinois tout en affirmant que Oracle et Walmart allaient en posséder la majorité.

ByteDance a annoncé avoir effectué une "demande d'autorisation" d'exportation de technologie, sans préciser à quel sujet.

Cette initiative pourrait concerner le fameux algorithme qui a fait le succès de TikTok : il permet d'afficher aux utilisateurs les contenus les plus susceptibles de les intéresser, en fonction de leurs goûts, et de les conduire à passer le plus de temps possible à visionner vidéo après vidéo sur la plateforme.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Hanoï :  QR-Code pour tourisme en sécurité Dans le cadre du programme "Tourisme en sécurité au Vietnam", appliqué sur les entrepôts App Store (iOS) et Google Play (Android) ou scannez le code QR, le QR-Code a été mis en place à la Cité impériale de Thang Long, aux temples de Voi Phuc (temple des Éléphants agenouillés) et Quan Thanh.