06/02/2019 13:38
Les précaires et les femmes sont les plus vulnérables face au surendettement, pourtant en recul en 2018 pour la quatrième année consécutive, selon un rapport de la Banque de France. Mais pour l'association Crésus, cette baisse reste en trompe-l'œil.

>>La croissance mondiale accélère, le spectre de la dette rôde à nouveau
>>Agriculture : des audits pour les exploitations en difficulté

 

Part des personnes surendettées en % du total des ménages surendettés, en fonction de plusieurs indicateurs. Photo: AFP/VNA/CVN


L'an dernier, près de 163.000 dossiers de surendettement ont été déposés auprès des commissions de surendettement, un chiffre en baisse de 10% sur un an et de 27% par rapport à 2013.

Près de 91% d'entre eux ont été jugés recevables, précise l'instance qui se félicite de cette baisse continue, également visible sur le montant de la dette totale contractée par ces ménages.

En 2018, leur endettement global a atteint 6,6 milliards d'euros, soit une baisse de 8,8% sur un an et de plus de 20% par rapport au pic de 2014.

Par ailleurs, près de 92.000 nouveaux cas de surendettement ont été enregistrés, en recul de 4,4% sur un an. "Il s'agit du volume le plus faible depuis 1998", note la Banque de France.

Les auto-entrepreneurs, exclus du surendettement classique

Mais pour Maxime Pekkip, administrateur de la fondation Crésus, spécialisée dans la lutte contre l'exclusion financière et impliquée sur le terrain, "c'est le résultat d'un pré-tri dans les dossiers, d'une hausse de l'exclusion".

Notamment des auto-entrepreneurs qui ne peuvent prétendre à la procédure de surendettement classique, ces derniers étant considérés comme des professionnels, explique l'expert.

"Ce qui pose un gros problème car de plus en plus de personnes en fragilité se lancent comme auto-entrepreneurs pour faire face", développe-t-il auprès de l'AFP, puis "ils se retrouvent exclus et ne peuvent déposer un dossier qu'après avoir liquidé leur activité professionnelle".

"Parfois on demande de liquider une activité rentable, on double l'échec", déplore-t-il.

"On va faire évoluer les choses très rapidement", a promis M. Tourte, directeur des particuliers à la Banque de France, lors de la présentation du rapport à la presse, "la loi PACTE (en cours d'examen au Parlement, NDLR) devrait nous amener des choses intéressantes, très rapidement".

 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Université de Hanoï: succès du projet de démarche-qualité

Les touristes belges de plus en plus intéressés par le Vietnam Le Vietnam a participé au Salon du tourisme de Bruxelles, tenu du 7 au 10 février dernier, avec de nombreuses promotions uniques et attrayantes soutenues par l’ambassade du Vietnam en Belgique et Vietnam Airlines.