05/02/2020 13:20
Parmi les plus grandes vedettes du sumo vont offrir cet été, entre les Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo, une démonstration de leur art unique à un public venu du monde entier.
>>Les JO de Tokyo coûteront au Japon au moins 11,5 milliards d'euros
>>JO-2020 : Tokyo dévoile son stade olympique conçu pour affronter la chaleur

Le champion de sumo "yokozuna" Kakuryu, d'origine Mongole, lors d'une exhibition au sanctuaire Meiji à Tokyo, le 7 janvier.
Photo : AFP/VNA/CVN

Ce tournoi-exhibition mettra aux prises des champions suprêmes, ou yokozuna, véritables demi-dieux au Japon, les 12 et 13 août, soit quelques jours seulement après les Jeux olympiques (24 juillet-9 août) et avant les Paralympiques (25 août-6 septembre).

L'un d'eux, Kakuryu, s'est dit mardi 4 février impatient de présenter le sumo à "un public international" et "d'accueillir des gens du monde entier".

"Nous voulons que les visiteurs comprennent que le sumo n'est pas seulement un sport, mais une tradition et une culture", a ajouté le patron de l'Association japonaise de sumo, Hakkaku Nobuyoshi, lors d'une conférence de presse au Centre sportif de Ryogoku Kokugikan à Tokyo, où se tiendra cette exhibition.

Des explications seront données au sujet de certaines des traditions du sumo, comme par exemple sur la façon dont les sumotoris entrent sur le ring, ou "dohyo", ce cercle d'argile de 4,55m de diamètre, et pourquoi ils tapent des pieds avant un combat.

Un vainqueur sera désigné chacun des deux jours et les deux champions s'affronteront en finale. La compétition sera commentée en anglais et en japonais, a précisé le porte-parole de l'Association de sumo, Shibatayama Yasushi.

Le public aura accès aux lutteurs pour des séances de photos.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
D Free Book et son message de partage des connaissances

Les touristes européens affluent toujours au Vietnam Si l’épidémie de COVID-19 a un impact négatif sur l'industrie du tourisme, le nombre de visiteurs européens au Vietnam reste relativement stable.