21/03/2017 23:30
Fils d’un charpentier, Vo Tân Tân a poursuivi la carrière de son père en créant sa propre start-up qui fabrique des produits en bambou. Son atelier Taboo Bamboo Work Shop à Hôi An, dans la province de Quang Nam (Centre), a exporté plus d'une centaine de vélos en bambou. C’est également un lieu très fréquenté et incontournable pour les voyageurs écologiques.
>>Le vélo en bambou : écolo, léger et robuste
>>Des vélos originaux qui s’exportent à l’international

Voiture électrique couverte de bambou de Vo Tân Tân à Hôi An, province de Quang Nam (Centre). 
Photo : Khánh Chi

Situé dans la zone d'écotourisme de Câm Thanh, dans la vieille ville de Hôi An, l’atelier Taboo Bamboo Work Shop qui utilise les matériaux entièrement biologiques séduit tout le monde. Diplômé en ingénierie électronique, son fondateur Vo Tân Tân, 37 ans, a entamé sa carrière en concevant des objets avec des méthodes de fabrication respectueuses de l’environnement.

En 2014, il s’est lancé dans la création de bicyclettes conçues en bambou qui ont rapidement attiré la curiosité des clients. Une centaine de ces vélos ont été exportés au prix de 500 à 5.000 dollars chacun, pour une garantie de 10 ans. 

En 2016, Vo Tân Tân est parvenu à construire entièrement avec du bambou des voitures fonctionnelles, à l’exception du moteur électrique. Concernant l’assemblage, il a dû avoir recours à la méthode traditionnelle, après avoir essayé de relier sans succès les différentes parties avec de la colle industrielle. Il les a ainsi ficelées par du rotin, puis a renforcé la structure avec une petite quantité de colle industrielle. Après plus de trois mois de recherches et d’essais, le véhicule est présentement exposé à l’intérieur de son atelier à Hôi An. Chaque jour, à Taboo Bamboo Workshop, des dizaines de visiteurs tentent de circuler sur ces voitures écologiques inédites.

Une bicyclette en bambou dans l'atelier de Vo Tân Tân à Hôi An.
Photo : Internet

«Il y a deux ans, j’ai acheté et importé 20 bicyclettes de Vo Tân Tân à ma boutique, et elles ont remportés un franc succès auprès des clients, partage Axel Lukassen, propriétaire d’un établissement de vente de véhicules aux Pays-Bas. Je m’intéresse maintenant à ses voitures électriques en bambou car le respect de l’environnement est une tendance mondiale».

«Il y a des acheteurs qui m’ont fait une offre de 5.000 dollars pour mes voitures, mais je n’ai pas encore accepté», a dit Vo Tân Tân.

Son atelier expose et vend également d’autres produits fabriqués en bambou, comme des téléphones, des tables et des chaises, des théières ou de la vaisselle. À l’heure actuelle, il se consacre à plein temps à la fabrication de voitures électriques. Un bel avenir attend cette start-up écologique très prometteuse.

Dang Duong/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Hanoï se tourne vers un tourisme L’Association du tourisme de Hanoï s’emploie à promouvoir un environnement sans fumée de tabac dans les restaurants, les hôtels et les lieux touristiques de la capitale.