30/09/2018 11:00
La compagnie vietnamienne USM Healthcare à Hô Chi Minh-Ville vient de produire avec succès un stent vasculaire "made in Vietnam". Une grande avancée du pays dans la fabrication d’équipements médicaux de haute technologie.
>>Une intervention chirurgicale inédite à Hô Chi Minh-Ville
>>Un cœur artificiel implanté pour la première fois au Vietnam

Des ingénieurs de la Compagnie d’équipements médicaux USM Health care fabriquent des stents "made in Vietnam".

Réalisée dans le cadre de la prise en charge de la maladie coronarienne, la pose du stent permet de maintenir l’artère coronaire suffisamment ouverte, comme une sorte d’armature en évitant la reformation d’un rétrécissement. La pose de cet extenseur vasculaire est aujourd’hui une intervention cardiologique courante dans le monde.

Face aux besoins en tuteur vasculaire de plus en plus élevés, la Compagnie d’équipements médicaux USM Healthcare a fabriqué avec succès un produit "made in Vietnam" de qualité équivalente à ses homologues étrangers mais d’un coût bien moindre.

Travaillant depuis 20 ans dans l’importation d’équipements médicaux, Vo Xuân Bôi Lâm, directrice de la Compagnie d’équipements médicaux USM Healthcare, reconnaît que le Vietnam dépend beaucoup de l’étranger dans ce domaine. Chaque année, le pays doit importer pour des millions de dollars des équipements médicaux de haute technicité. C’est pour cette raison que peu de personnes investissent dans ce domaine.

"Actuellement, le pays compte 1.400 compagnies spécialisées dans le commerce d’équipements médicaux, mais très peu dans leur production. En Asie du Sud-Est, seul Singapour peut fabriquer des stents grâce à l’importation de technologies suisses. C’est pourquoi je rêvais que le Vietnam fasse de même", partage Mme Bôi Lâm.

Avant d’ajouter: 'J’ai présenté mon idée à de nombreux experts vietnamiens à l’étranger et étudié leurs expériences. Grâce à leurs soutiens, nous avons décidé  d’investir dans la production de stents vasculaires".

Le Docteur Nguyên Thuong Nghia, chef de la Clinique d’intervention de l’hôpital Cho Rây à Hô Chi Minh-Ville, informe que le stent est un équipement médical de haute technologie. Dans le monde entier, seules 40 compagnies peuvent le produire.

Un espoir pour les patients pauvres

Stents vasculaires fabriqués au Vietnam. Photo: Dinh Hang/VNA/CVN

En 2013, grâce aux aides d’experts des maladies cardiovasculaires, la Compagnie d’équipements médicaux USM Healthcare a mis en œuvre son projet "Études et production de ballonnets de dilation et de stents recouverts d’une substance antiproliférative", qui a reçu le soutien financier du ministère du Plan et de l’Investissement à hauteur de 2 millions de dollars.

En outre, le Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville a permis à l’USM Healthcare de construire une usine aux normes internationales dans le Technopôle du 9e arrondissement.

En 2016, après avoir reçu l’approbation du ministère de la Santé, l’hôpital Cho Rây a été le premier à poser, à titre expérimental, des extenseurs vasculaires sur 40 patients volontaires. Un an après, aucune complication n’a été enregistrée.


Le stent vasculaire

Selon le Docteur Nguyên Thuong Nghia, le Vietnam a posé officiellement les premiers stents en 1999. Ce sont de petits ressorts en métal, placés dans les artères pour éviter qu’elles ne se bouchent. Ces petits extenseurs vasculaires sont essentiellement importés de l’étranger.

On distingue deux catégories de stent: nu et actif. Le premier est uniquement composé d’acier inoxydable et peut être rejeté par l’organisme. Le second est recouvert d’une substance antiproliférative qui permet de diminuer le risque d’une nouvelle sténose (rétrécissement d’un vaisseau sanguin) au niveau de la plaque d’athérome. Composé d’acide polyactique, il est entièrement absorbé par la paroi de l’artère, ce qui limite les apparitions de caillots (thrombose).

Le stent actif est de plus en plus utilisé ces dernières années.

En outre, une centaine d’autres patients en ont bénéficié à titre expérimental dans les centres cardio-vasculaires de l’hôpital E à Hanoï, de l’Hôpital populaire Gia Dinh à Hô Chi Minh-Ville et de l’Hôpital central de Huê (Centre).

La Compagnie d’équipements médicaux USM Healthcare est ainsi devenue le 2e producteur de stents et de ballonnets de dilation en Asie du Sud-Est, après Singapour. Actuellement, ces produits attendent un permis d’écoulement sur le marché et s’orientent vers l’exportation.

Le stent vietnamien à la conquête du monde

Selon l’USM Healthcare, les produits vietnamiens sont vendus 30-40% moins chers que ceux importés. "Il s’agit d’une fierté pour le secteur médical du Vietnam. Ce succès va permettre à de nombreux patients souffrant de maladies cardiovasculaires d’avoir accès à cette technique de pointe et de réduire les dépenses de l’Assurance santé",  estime le Docteur Nguyên Thuong Nghia.

D’après lui, le prix d’une pose de stent varie entre 70 et 100 millions de dôngs, une grande somme pour la plupart des patients vietnamiens, et ce bien qu’une partie soit prise en charge par l’Assurance santé. Chaque année, dans le seul hôpital Cho Rây, environ 20.000 patients ont besoin d’une telle intervention.

Après le succès des expérimentations cliniques, afin d’augmenter la sûreté de ses produits, l’USM Healthcare a décidé de mener des essais cliniques  à grande échelle dans de nombreux autres hôpitaux. Sa directrice Bôi Lâm fait savoir que chaque année, l’USM Healthcare peut fabriquer 30.000 stents et ce chiffre sera doublé dans les années à venir. Elle envisage d’en exporter dans les pays de la région. Sa compagnie a aussi l’intention de produire d’autres équipements médicaux.

Vo Xuân Bôi Lâm n’a pas caché son ambition de faire de l’USM Healthcare une compagnie pilote permettant au Vietnam de devenir un des rares pays dans le monde capable de fabriquer des équipements médicaux à la pointe du progrès.

Texte et photos: Huong Linh - Hang Hùng/CVN
 


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Quang Ninh accueille le 15 millionième touriste étranger du Vietnam Le Vietnam devrait accueillir son 15 millionième visiteur étranger en 2018 à la ville de Ha Long, dans la province côtière de Quang Ninh (Nord), fin novembre ou début décembre.