10/02/2019 11:01
Évacuer le stress, apporter de l’optimisme et de la gaieté. Tels sont quelques-uns des avantages du stand up paddle (SUP), un sport de glisse nautique en vogue à Hô Chi Minh-Ville.
>>Body taekwondo, un art martial qui prend racine au Vietnam
>>Les sports occidentaux gagnent du terrain au Vietnam
>>À Hô Chi Minh-Ville, le Piloxing Barre a le vent en poupe

Le SUP fait de plus en plus d'adeptes au Vietnam.
Photo: ST/CVN

Tous les après-midis, quand le niveau de l’eau s’élève à environ 2 m, Dang Duc Hoàng, Dào Hai Ly et leurs amis se réunissent pour faire du SUP sur le fleuve Sài Gon, près de la péninsule de Thanh Da. Ce sport consiste à se tenir debout (stand up) sur une longue planche, similaire au surf, et à se déplacer sur l’eau en ramant à l’aide d’une pagaie (paddle).

"Nous pratiquons le SUP depuis un an. C’est une activité qui nous aide à oublier le stress et à nous détendre. Parfois, nous nous mesurons les uns aux autres. Nous oublions les tracas de la journée. C’est vraiment reposant", confie Dang Duc Hoàng.

Équipement simple

Selon lui, le SUP peut être pratiqué sur plusieurs surfaces d’eau différentes: baie, lac, rivière et mer. Dans la mégapole du Sud, le tronçon de fleuve Sài Gon, traversant le quartier de Thao Diên dans le 2e arrondissement, constitue une destination préférée des adeptes de ce sport. L’équipement est une planche en PVC, une pompe à air et une pagaie. La planche, avec des ailerons amovibles, est gonflable. Pratique, elle peut ainsi être facilement rangée dans un sac à dos.

Le SUP s’adresse aussi bien aux hommes qu’aux femmes.
Photo: ST/CVN

"Pour rester en équilibre sur la planche, les pieds doivent toujours être centrés. Et que les pratiquants soient bons ou non, il est tout à fait normal de tomber dans l’eau!", explique Dào Hai Ly, passionné et entraîneur de SUP. Et d’ajouter: "J’apprends toujours à mes élèves à tomber correctement. Pour ce faire, il faut rester calmer. Une fois dans l’eau, il est important de trouver la corde de la planche". Son conseil pour les débutants est de mettre un gilet de sauvetage et d’être accompagné. Une combinaison peut aussi être une bonne idée en cas de météo non clémente pour prolonger le plaisir.

"J’ai découvert le SUP sur Internet. Quel sport formidable! Dès que je peux, je le pratique sur le fleuve Sài Gon", partage Lê Thi Thu Thao, employée de marketing de la compagnie Weebank.

Le SUP est à l’origine du surf moderne.
Photo: CTV/CVN

Comme de nombreuses activités sportives, le SUP est bon pour la santé. Les athlètes du dimanche pratiquent ainsi l’endurance, le sprint et l’équilibre notamment. La rame est également un excellent moyen de renforcer les muscles du dos et des épaules.

Beaucoup de techniques sont exercées lors de l’entraînement. Cependant, la clef pour exceller au SUP "c’est de surmonter votre peur. C’est tout!", s’amuse Dào Hai Ly. Et de poursuivre: "Le calme permet de parfaire les techniques de rame".

Et lorsque la fatigue ou la chaleur commencent à se faire ressentir, les pratiquants s’étendent sur leurs planches pour contempler le ciel, ou bien piquent une tête dans l’eau du fleuve Sài Gon pour se rafraîchir.
 
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Université de Hanoï: succès du projet de démarche-qualité

Fête printanière de Côn Son - Kiêp Bac à Hai Duong

La cérémonie d’ouverture de la fête traditionnelle de Côn Son et de commémoration du 685e anniversaire du décès du vénérable Huyên Quang (1334-2019), troisième fondateur de la secte bouddhique Trúc Lâm (Forêt de bambous), s’est tenue mercredi 20 février dans la province de Hai Duong (Nord).