08/05/2022 09:34
Les Vietnamiennes s’imposent et brillent de plus en plus et de mieux en mieux dans le sport professionnel. Cette belle évolution a été rendue possible grâce aux efforts du pays pour donner autant de chances aux femmes qu’aux hommes.
>>Le sport au service de l’émancipation des femmes
>>Autonomisation des femmes et développement durable
>>Insertion socio-économique des femmes d’origine ethnique
>>L’égalité des sexes aujourd’hui pour un avenir durable

Au Vietnam, les sportives professionnelles reçoivent aujourd’hui les mêmes traitements que les hommes.
Photo : VNA/CVN

"Au Vietnam, les sportives et les sportifs bénéficient des mêmes droits, chances, primes, salaires et prestations", affirme Lê Thi Hoàng Yên, directrice adjointe du Département général de l’éducation physique et des sports.

D’après elle, le pays a mis en place des politiques centrées sur les femmes en donnant la priorité à la détection et la formation de jeunes talents féminins et la facilitation de leur carrière sportive. Une stratégie qui a porté ses fruits : les femmes ont largement contribué au succès du sport national en réalisant souvent la moitié, voire plus, des meilleures performances du pays. Leurs résultats exceptionnels sont devenus une véritable source d’inspiration pour la jeune génération, permettant de faire rayonner le sport national au niveau international.

Les femmes brillent au plus haut niveau

Plus de 40% des médailles d’or du Vietnam aux Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games) ont été remportées par des femmes. Lors de la dernière édition, disputée fin 2019 aux Philippines, elles ont inscrit leurs noms à toutes les disciplines remportées l’or par la délégation vietnamienne.

Les femmes ont largement contribué au succès du sport vietnamien.
Photo : VNA/CVN

"Nous avons établi la liste provisoire des sportifs participant aux SEA Games 31 prévus en mai prochain dans le pays. Les femmes sont porteuses d’espoir dans beaucoup de disciplines", insiste Trân Duc Phân, responsable du Département général de l’éducation physique et des sports.

Dans l’arène sportive la plus prestigieuse de la planète, les Jeux olympiques (JO), la première personne à avoir remporté une médaille pour le Vietnam était une femme. C’était en 2000, la taekwondoka Trân Hiêu Ngân est entrée dans l’histoire du pays en décrochant l’argent aux JO de Sydney. Et parmi les 18 sportifs ayant pris part aux JO de Tokyo 2020 (reportés en 2021 en raison de la pandémie de COVID-19), dix étaient des femmes, soit plus de 50%.

Les Vietnamiennes brillent également dans le sport roi, le football. En effet, l’équipe féminine de football du Vietnam est celle la plus titrée des SEA Games avec six trophées. En particulier, elle s’est récemment qualifiée pour la Coupe du monde 2023, qui sera organisée en Australie et en Nouvelle-Zélande. Au dernier classement de la FIFA publié en mars, la sélection nationale s’est située au 32e rang mondial, avec 1.655 points. Elle restait en tête des pays d’Asie du Sud-Est, devant la Thaïlande (1.541 points, 43e) et le Myanmar (1.524, 45e).

Créer des conditions optimales aux sportives

Le directeur adjoint du Centre de communication du journal Tuôi Tre (Jeunesse), Cao Huy Tho.
Photo : Phuong Nga/CVN
"Bien que les femmes soient de plus en plus nombreuses à faire du sport, l’écart demeure avec les hommes", estime Cao Huy Tho, directeur adjoint du Centre de communication du journal Tuôi Tre (Jeunesse). Il insiste pour exemple sur la différence d’attention que porte le public et la faible médiatisation du sport féminin, ce qui n’est pas une spécificité vietnamienne.

Suivant toujours de près le sport féminin, M. Tho a été témoin des difficultés auxquels sont confrontées les sportives professionnelles depuis les années 1990. Cependant, beaucoup de changements positifs sont à mentionner. Le sport vietnamien est reconnu par la communauté internationale, grâce notamment aux louables efforts des instances sportives nationales et au parcours des femmes remarquables. Leurs réalisations ont changé l’attitude des gens envers les femmes, les aidant peu à peu à gagner le cœur du public.

L'ambassadrice pour le sport, du ministère français de l'Europe et des Affaires étrangères, Laurence Fischer.
Photo : NVCC/CVN
Pour Laurence Fischer, du ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères, le développement du sport féminin est intrinsèquement lié à la place des femmes dans la société et à la lutte pour l’égalité des genres. Elle a salué l’engagement du Vietnam en la matière, notamment avec l’adoption de sa Stratégie nationale sur l’égalité des sexes pour la période 2021-2030.

"L’ensemble de ces engagements fera progresser les droits des femmes et les aidera dans leur autonomisation. En tant qu’ambassadrice pour le sport, je suis convaincue que les femmes peuvent libérer leur potentiel à travers la pratique sportive. Ces avancées ne peuvent être que profitables pour l’ensemble de la société vietnamienne", partage-t-elle avec Le Courrier du Vietnam.

Gestionnaire dans le secteur, Lê Thi Hoàng Yên réaffirme qu’au Vietnam, le sport est accessible à tous et à toutes et qu’il n’y a pas d’inégalités dans l’accès aux sports. Selon elle, dans les temps à venir, le Département général de l’éducation physique et des sports continuera à créer des conditions optimales pour que les sportives puissent libérer leur potentiel, poursuivre leur passion en toute confiance, développer leur carrière et acquérir une autonomie économique.

Mme Yên est convaincue que plus les femmes se feront une place dans le monde du sport, plus elles seront visibles et plus elles pourront servir d’exemple, de référence et donner envie aux plus jeunes de pratiquer à leur tour. En adoptant des mesures en faveur de la féminisation de leurs disciplines, les instances sportives créent un effet d’entraînement pour le bien-être des femmes et l’égalité des sexes.
 
Réalisé par Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Rendez-vous au Centre de la quintessence du village artisanal vietnamien

Robinsonnade sur l’île de Tu Do  Les paysages poétiques et les caractéristiques sauvages de l’île de Tu Do dans la ville de Hai Phong attirent certainement les touristes.