01/03/2019 16:19
L’accueil du deuxième Sommet entre les États-Unis et la République populaire démocratique de Corée (RPDC) dans la capitale vietnamienne Hanoï a attiré des louanges des médias internationaux, faisant rayonner le Vietnam comme un pays rénové et épris de la paix.
>>Sommet États-Unis - RPDC: estimations d’experts américains
>>Le secrétaire général de l’ONU optimiste quant aux résultats

Le président américain Donald Trump (gauche) et le président de la RPDC, Kim Jong Un, le 27 février à Hanoï. Photo: Yonhap/VNA/CVN

Les préparatifs minutieux de ce sommet sur tous les aspects, des services de réception et de logistique à la sécurité, à la santé et aux communications, ont prouvé que le Vietnam est capable d’accueillir de grands événements internationaux.

Le choix du Vietnam pour organiser cet événement témoigne de la confiance des États-Unis, de la RPDC et de la communauté internationale au Vietnam, ainsi que de l’amélioration de sa position et de son rôle dans la région et le monde, a déclaré jeudi 28 février à la presse la porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères Lê Thi Thu Hang.

La position, le rôle et la préparation et l’organisation du sommet par le pays hôte sont reconnus et appréciés par les dirigeants des États-Unis et de la RPDC et par la communauté internationale, a-t-elle fait savoir.

En tant qu’hôte du sommet, le Vietnam n’a ménagé aucun effort pour se préparer soigneusement et intégralement à assurer la sécurité absolue de l’événement, démontrant ainsi sa politique extérieure d’indépendance, d’autonomie, de paix, de coopération et de développement, et étant un membre responsable de la communauté internationale.

Remerciement du président américain

À bord d’Air Force One en route vers Washington, après son deuxième Sommet avec le président nord-coréen Kim Jong-un, le président Donald Trump a adressé sur Twitter ses remerciements à "nos hôtes généreux  à Hanoï cette semaine: le secrétaire général et président Nguyên Phu Trong, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc et le merveilleux peuple vietnamien".

Selon le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères, Lê Hoài Trung, les équipes de sécurité américaines et nord-coréennes ont tenu en haute estime et remercié le Vietnam d’avoir garanti la sécurité maximale pour le sommet.

Des journalistes étrangers travaillent au Centre international de presse à Hanoï, le 27 février. Photo: VNA/CVN

Cet événement international a attiré plus de 2.600 journalistes de 218 agences de presse, télévisions, radios, journaux d’une quarantaine de pays et territoires à Hanoï. Ils ont hautement apprécié les préparatifs du Vietnam.

Les infrastructures de télécommunications modernes et les équipements techniques installés au Centre international des médias, à Hanoï, ont été mis à disposition des journalistes, de même qu’une sélection de plats et des spécialités vietnamiennes servis à titre gracieux.

La journaliste Maria Radlova de la chaîne de télévision russe REN a jugé que Hanoï était un endroit idéal pour organiser des réunions de haut niveau, partageant que malgré une charge de travail colossale, la préparation du Vietnam était supérieure à ses attentes.

"Je trouve que les préparatifs du pays hôte sont excellents. Je sais qu’il y a des circuits touristiques gratuits en bus à Hanoï, je vais certainement l’essayer", a partagé pour sa part Marimi Kishimoto du journal japonais Nikkei.

Cheonghun Kim, de l’Association de la presse coréenne (KPF) a fait savoir que la KPF a ouvert une cellule de presse au Centre international des médias pour faciliter le travail de près de 600 journalistes sud-coréens et internationaux lors du Sommet États-Unis - RPDC.

"Nous sommes totalement satisfaits des conditions qui nous ont été fournies par le Vietnam, allant de l’infrastructure, de la logistique à la restauration. Le personnel de soutien vietnamien nous est très utile. Les occupations nombreuses m’ont privé du plaisir de visiter la capitale vietnamienne cette fois, mais je crois bien avoir l’opportunité de revenir découvrir cette ville merveilleuse", a-t-il partagé.

Le journaliste Marcelo Espindola de la chaîne de télévision brésilienne Redetv (Brésil) s’est dit très satisfait du wifi, de la qualité des lignes de transmission du Centre international des médias.

Espérant pouvoir continuer à recevoir un soutien en matière d’infrastructure lors des prochains événements internationaux organisés au Vietnam, il a fait savoir qu’il va revenir au Vietnam cet été pour donner aux spectateurs plus d’information sur le pays d’Asie du Sud-Est, en particulier sur ses sites pittoresques.

Le journal singapourien Today a fait part de ses impressions sur les images somptueuses des rues et des habitants vietnamiens le temps d’un événement historique attendu par le monde qui coïncide avec le 20e anniversaire du titre de "Ville pour la paix" décerné par l’UNESCO à Hanoï.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée de la campagne – un voyage dans la campagne d’autrefois

Hô Chi Minh attire plus de 7,7 millions de touristes étrangers en onze mois Au cours des onze premiers mois de l’année, Hô Chi Minh-Ville a accueilli plus de 7,7 millions d’arrivées internationales, soit une hausse de 14,3% en variation annuelle.