13/11/2017 16:50
Si vous voulez vivre une expérience authentique au Vietnam et qu’elle bénéficie à 100% à ses habitants, choisissez le village de Ngoi (province de Hoà Binh). Une totale immersion dans la culture Muong vous attend.
>>Vive le Food Tour à Hai Phong !
>>Mon Vietnam d’aujourd’hui
>>Dà Nang - Hôi An, un voyage inoubliable
>>Hôi An, pas seulement la ville des lanternes

Lê Vân Nhung
34 ans
Province de Hai Duong.
Prix d’Encouragement
Trois heures du matin, Bùi Van Thào monte sur sa barque et commence sa journée de pêche à la lueur de la lune. Il fait encore noir. Le jeune homme de 30 ans tire sur son filet et ramasse les poissons d’un geste rapide tout en bavardant avec d’autres pêcheurs. Leurs sourires rayonnent sur leurs visages fatigués.

Le lac leur offre des poissons qu’ils échangent avec d’autres paysans pour avoir du riz.

Bùi Van Thào monte sur sa barque et commence sa journée de pêche.
"Je rêve que ce grand lac devienne une route, pour que nous  puissions nous déplacer plus facilement, que la vie soit plus simple", confie Thào en conduisant sa barque au milieu de l’immense lac. Son visage est illuminé par les premières lueurs de l’aube.

Seconde vie pour le lac et ses habitants  

Seulement deux mois auparavant, le village de Ngoi, dans la commune de Ngoi Hoa, district de Tân Lac, province de Hoà Binh (Nord), était encore mal connu. Les locaux l’appellent "le réservoir" car il a été créé à la base pour le projet de centrale hydroélectrique de Hoà Binh. Mais un récent projet de tourisme communautaire a ouvert de nouvelles perspectives et a commencé à changer la vie des villageois.

La famille de Thào fait partie des sept premières de la région à accueillir des touristes et à leur faire découvrir la culture des Muong, un groupe ethnique qui représente 62% de la population de Hoà Binh.

Le village de Ngoi est une destination intéressante.

Ce projet du tourisme communautaire a été lancé par la compagnie d’investissement touristique de Hoà Binh en 2014, afin de promouvoir la culture locale et l’environnement naturel tout en les préservant pour mettre en place un développement durable.

"Nous croyons que la chose la plus importante est d’aider les habitants à augmenter leurs revenus tout en préservant leurs cultures", remarque Vu Duy Bông, directeur général de la compagnie.

"Au début, je ne comprenais rien au +tourisme communautaire+, ou au +homestay+. Nous n’avons qu’une vieille maison sur pilotis et rien d’autre, alors je me demandais comment pouvions-nous faire du tourisme? On m’a dit que c’était possible et que cela aiderait à améliorer notre vie", se souvient Thào, avec un grand sourire.

Après de longues hésitations, sa famille a été parmi les premières de la région à ouvrir ses portes aux touristes. Elle a suivi une formation de 15 jours pour apprendre comment accueillir les clients, comment préparer un matelas et des couvertures, comment garder la maison propre, etc.

Bùi Van Thào monte sur sa barque et commence sa journée de pêche.

Comme d’autres familles participant au projet, celle de Thào a reçu un soutien financier de 200 millions de dôngs (environ 7.400 euros) de la compagnie et de 30 millions de dôngs (1.100 euros) des autorités provinciales. Elles devront les rembourser dans un délai de cinq ans, sans intérêts.

L’argent est utilisé pour rénover leurs maisons sur pilotis, et pour construire de nouvelles installations comme un chauffage ou des toilettes. "Avec un tel potentiel touristique, il devrait falloir moins de cinq ans pour rembourser", remarque Hoàng Mai, un guide touristique local.

Thào a reconnu les avantages apportés par le tourisme communautaire. "Il n’y a pas de route reliant Ngoi aux villages environnants. Notre approvisionnement et notre vie quotidienne dépendent de la voie navigable. Le tourisme communautaire apporte plus de touristes au village, ce qui nous a permis de nous ouvrir au monde extérieur, et de nous faire des amis. Nous avons également pu vendre davantage de poissons et de  légumes", ajoute-t-il.

La famille de Thào fait partie des premières à accueillir des touristes et à leur faire découvrir la richesse de la culture Muong.

Berceau de la culture locale

Si vous souhaitez découvrir le mode de vie authentique des Muong, le village de Ngoi est la destination idéale.

Rien que le voyage en bateau sur le lac Hoà Binh menant au village vaut le déplacement.

Ce lac artificiel comprend plus de 50 îlots de toutes formes qui s’élèvent au-dessus des eaux. Niché dans les montagnes calcaires, Ngoi est  l’un des plus anciens villages Muong de Hoà Binh. Il date de plus de 1.000 ans si l’on en croit un ancien tambour de bronze Ngoc retrouvé dans la région en 1993.

La famille de Thào fait partie des premières à accueillir des touristes et à leur faire découvrir la richesse de la culture Muong.

Ce village est également doté de précieuses forêts primaires qui contiennent de nombreuses plantes médicinales et une belle variété d’animaux sauvages.

Un trek autour du village vous permettra de rencontrer des villageois gentils, des enfants juchés sur le dos des buffles, et même le shaman du village. Il vous racontera des histoires insolites sur les coutumes et rituels typiques des locaux.

Un modèle de tourisme sur la bonne voie

Hà Van Siêu, chef adjoint de l’Administration nationale du tourisme du Vietnam, affirme que le modèle de tourisme communautaire dans le village de Ngoi est sur la bonne voie. "Nous concilions trois choses importantes en même temps : préserver l’identité culturelle des Muong, sensibiliser les locaux et les autorités au développement du tourisme durable pour ne pas nuire à l’environnement et doter les habitants de compétences suffisantes pour qu’ils puissent offrir de bons services et améliorer leur vie grâce au tourisme", souligne-t-il.

Thào grille des poissons sur le feu de bois tout en regardant la pleine lune et son reflet sur le lac. "Mes deux enfants vont tous les jours au collège en barque. Mais j’espère que leur vie sera plus facile que la mienne, car je fais tout pour leur apporter le meilleur", confie-t-il.

Demain, il devra encore partir à la pêche tôt, mais demain sera un nouveau jour.

Texte et photos : Lê Vân Nhung/CVN






 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.