04/03/2018 08:06
Le serpolet a pour nom scientifique Thymus serpyllum et pour nom vietnamien Cây húng tây. Originaire d’Europe, il pousse dans les landes, les bruyères et les lieux isolés.
>>Le thym commun
>>Lichen d’Islande
>>Le coquelicot

Le serpolet.
Photo : Archives/CVN

C’est une espèce présente dans de nombreuses régions, en plaine comme en montagne (jusqu’à 2.000 m), plus rustique que le thym et cultivée dans les jardins d’aromates sur tous types de sols.

Le serpolet se présente comme un sous-arbrisseau à base ligneuse, tapissant souvent le sol, très aromatique, à tiges couchées et rampantes, portant des pousses dressées, laineuses, à petites feuilles opposées, presque dépourvues de pétiole, arrondies ou linéaires, à fleurs disposées en capitules terminaux à l’extrémité des tiges.

Parties utilisées : sommités fleuries. On récolte le serpolet en été, à la floraison.
Constituants connus : huile essentielle (composée de thymol, de carvacrol et de linalol), flavonoïdes, acide caféique, tanins et résine. Les propriétés de l’huile essentielle sont proches de celles de l’huile de thym (extraite de Thymus vulgaris) mais moins puissantes.

Effets et usages médicinaux :

- Le serpolet est puissamment antiseptique et antifongique. On l’absorbe en infusion ou en sirop pour soigner grippes, rhumes, maux de gorge, toux, coqueluches, infections pulmonaires et bronchites.

- Grâce à son action sur les sécrétions nasales, le serpolet soulage le nez bouché, la sinusite et l’otite.

- On l’a utilisé comme vermifuge infantile et pour expulser les gaz intestinaux.

- Du fait de son action antispasmodique, il soulage aussi les règles douloureuses. On l’applique en cataplasme pour soigner les mastites (inflammation des seins) et en lotion pour cicatriser plaies et ulcères.

- Le serpolet parfume l’eau des bains. On peut aussi mettre des sachets de serpolet dans les oreillers.

- À usage externe pour laver les plaies guérissant mal et en gargarisme contre les inflammations des gencives (le thym - Thymus vulgaris - a des propriétés proches mais plus actives).

Attention : Comme vermifuge infantile, n’utiliser que sous contrôle médical.
 
Dr Doàn Van Tân/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Les autres articles
La brunelle commune [12/08/2018 10:02]
Le balsamier [03/08/2018 11:30]
Le chanvre indien [28/07/2018 14:30]
Le capillaire de Montpellier [22/07/2018 14:31]
Le cyprès [14/07/2018 14:15]
L’éponge végétale [08/07/2018 12:46]
Le coca [30/06/2018 14:15]
Le ratanhia du Pérou [24/06/2018 14:01]
Le myrte [17/06/2018 14:45]
Le panicaut maritime [10/06/2018 14:00]
La pariétaire [03/06/2018 14:30]
L’orme rouge [27/05/2018 14:00]
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Lâm Dông crée une percée dans son agritourisme Ces dernières années, l’agrotourisme a pris son envol dans la province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Un type de tourisme lié étroitement à l’agriculture high-tech.