22/06/2020 17:18
L'Assemblée nationale a officiellement approuvé l’Accord de libre-échange entre le Vietnam et l'Union européenne (EVFTA) le 8 juin. Cet accord, qui devrait entrer en vigueur début août, facilitera les activités d'export entre le Vietnam et les pays européens, y compris dans le domaine de l’immobilier industriel.
>>Opportunités et défis de l'immobilier industriel au Vietnam en 2020
>>Immobilier industriel, des usines et entrepôts prêts à être construits

Le Vietnam pourra bénéficier pleinement des accords EVFTA et EVIPA lorsqu’ils entreront en vigueur. Photo : CTV/CVN

Le groupe CBRE Vietnam a mis en valeur les nombreuses incitations de l’accord, parmi lesquelles l'élimination des barrières tarifaires, l'unification des contenus liés aux procédures douanières et aux défenses commerciales, ou encore l'engagement d'ouvrir les marchés publics de biens et services publics des ministères. Les succursales centrales et l'EVFTA ouvriront des opportunités aux investisseurs étrangers, créant une force motrice pour les activités de transfert de haute technologie et stimuleront en même temps l'attrait de capitaux étrangers dans des domaines variés au Vietnam.

L’EVFTA encouragera en particulier des changements positifs pour le marché immobilier industriel national. La tendance à déplacer la production de la Chine vers le Vietnam, ainsi que la vague de capitaux étrangers qui affluent dans le secteur manufacturier, entraîneront une demande croissante dans l’immobilier industriel tels que des terrains et usines prêtes à l'emploi.

Reprise après la pandémie de COVID-19

Selon Lê Trong Hiêu, directeur de la division de conseil et de transaction - Services immobiliers industriels de CBRE Vietnam, l’EVFTA aura un fort impact sur la situation économique du Vietnam et créera un élan pour la reprise après la pandémie de COVID-19. En particulier, les récentes réalisations dans le domaine de la prévention des épidémies aideront le Vietnam à continuer d'accompagner le mouvement des entreprises manufacturières chinoises.

"Auparavant, CBRE Vietnam se rendait compte que la demande de location des sociétés européennes était limitée. Cependant, nous pensons que la demande de biens immobiliers industriels de ces sociétés augmentera dans un avenir proche. CBRE prévoit également que la demande de location proviendra principalement d'industries telles que les machines et équipements (pièces / composants automobiles), l'électronique et l'habillement", a déclaré M. Hiêu.

Selon le responsable, les industries liées aux pièces et composants automobiles devraient bénéficier le plus de l'EVFTA. Par conséquent, les fournisseurs de niveau 1 se développeront rapidement sur le marché vietnamien dont Bosche, Schaeffler, Mitsubishi Motors, Yazaki ou encore Daimler.

De plus, le Vietnam est le 3e plus grand pays de l'ASEAN avec 96 millions d'habitants. Le GDP par habitant au Vietnam atteindra en moyenne 3.500 USD en 2019, dépassant le standard de 3000 USD par personne pour posséder une voiture (selon le Nikkei Times). Par conséquent, le marché immobilier devrait bien se tenir dans les années à venir grâce à une offre constante (terrains, usines prêtes à l'emploi et entrepôts) dans le contexte de la demande des entreprises d'assemblage automobile.

Les grappes industrielles situées près des ports ou à proximité des zones de fabrication automobile attireront de nombreux nouveaux investisseurs. Les provinces du Nord telles que Vinh Phuc, Hung Yên, Hai Phong et Hai Duong devraient devenir des pôles pour des investissements futurs. Les provinces du sud telles que Long An et Vung Tàu, qui ont des accès aux ports de Hiêp Phuoc et de Cai Mép, promettent également beaucoup de potentiel de développement pour les investisseurs. Cependant, lorsque des opportunités sont ouvertes, il existe également des risques. Un déplacement soudain de la production au Vietnam entraînera probablement des goulots d'étranglement en raison d'un marché d'approvisionnement restreint.

Les investisseurs n'auront pas non plus suffisamment de temps pour commercialiser des produits industriels de qualité, car ce processus prend beaucoup de temps, en particulier pour les démarches légales. En outre, le manque de ressources humaines temporaires et le système d'infrastructure limité seront les obstacles du Vietnam aux perspectives de croissance du marché immobilier industriel à court terme. Face à ces défis, les investisseurs disposent déjà de terrains propres et accélèrent la construction d'ateliers pour se préparer à de nouvelles opportunités d'expansion.

Minh Thu/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai