16/02/2021 14:59
Le Programme national de transformation numérique jusqu'en 2025 avec vision pour 2030 a identifié huit domaines prioritaires pour la transformation numérique, dont la logistique, qui est considérée comme l'épine dorsale de l'économie et un secteur à forte valeur ajoutée, contribuant à renforcer la compétitivité de l'économie nationale.
>>Forum virtuel sur la logistique Vietnam - Amérique du Sud
>>La transformation numérique dans le domaine de la logistique au centre d’un colloque
>>Logistique: les ressources humaines, un facteur-clé

Selon l'Association nationale des entreprises de logistique  (VLA), la croissance de l'industrie de la logistique au Vietnam ces dernières années a atteint environ 14 à 16% par an, avec une échelle d'environ 40 à 42 milliards d'USD par an. Environ 3.000 entreprises nationales et 30 étrangères sont actuellement impliquées dans ce secteur vietnamien.


Face à la concurrence accrue et à l'explosion de l'économie numérique, en particulier dans le contexte de propagation de l'épidémie de COVID-19, les entreprises de logistique ont reconnu la nécessité d'accélérer la transformation numérique et d'appliquer les réalisations technologiques dans leurs opérations commerciales.

Selon la VLA, le coût des services logistiques au Vietnam représentait 18% du PIB du pays, tandis que le taux n'était que de 9,5% dans d'autres pays avancés. Ce fait est dû aux limites des infrastructures portuaires et à la planification inefficace des  infrastructures de logistique. Les entreprises de logistique vietnamiennes fournissent actuellement de 2 à 17 services différents, notamment des services de livraison, de transport, d'entreposage, de courrier et de déclaration en douane. Environ 50%  appliquent différents types de technologies.

Cependant, la transformation numérique dans le domaine de la logistique est confrontée à de nombreux défis tels qu'efficacité opérationnelle limitée, manque de connectivité dans le système, faible qualité de service alors que les coûts sont supérieurs à la moyenne mondiale. En outre, la limitation du financement de l'investissement initial, la difficulté à choisir la bonne technologie, ainsi que la psychologie de ne pas vraiment faire confiance à la technologie et l'habitude de craindre le changement constituent également des difficultés qui entravent leur transformation numérique, selon Nguyen Tuong, secrétaire général adjoint de la VLA.

Trân Thanh Hai, directeur adjoint du Département des importations et des exportations du ministère de l'Industrie et du Commerce, a déclaré qu'avec la position centrale de la chaîne d'approvisionnement du secteur de la logistique, la transformation numérique du secteur de la logistique aurait pour effet d'activer la transformation numérique de nombreux autres composants. L'avenir de la logistique intelligente ne réside pas dans des innovations uniques, mais nécessite des stratégies et des plans complets, avec la participation de technologies et du cloud computing. Cette transformation permettra aux entreprises et aux services logistiques de mieux servir leurs clients, de contrôler le flux d'informations et d'optimiser l'automatisation.

Concernant les coûts logistiques élevée, selon Nguyên Hoang Long, directeur général adjoint de Viettel Post Corporation, les entreprises ont besoin de l'aide du gouvernement en particulier dans la planification et la construction de grands centres logistiques nationaux, tout en leur offrant des des incitations en termes de coûts fiscaux, fonciers et d’amarrage.

Pour surmonter l'habitude de craindre le changement, les experts et  gestionnaires estiment qu'il est nécessaire d'avoir une coopération entre  expéditeurs et  prestataires de services logistiques. Dans le même temps, il devrait y avoir un soutien de l'État, notamment dans la réforme des procédures administratives connexes et l’accès aux sources de financement.

VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre

Les plus belles plages du Vietnam Avec un littoral s’étirant sur plus de 3.000 km, le Vietnam abrite de nombreuses plages de sable fin. Sans oublier la multitude de baies, marais, lagunes et autres blocs de pierres à la structure originale, ou encore les îles tropicales aux plages immaculées.