02/01/2020 12:06
Le secteur de l’agriculture et du développement rural vise une croissance de 2,91% à 3% en 2020 et des exportations de produits agricoles, sylvicoles et aquatiques de plus de 41,5 milliards de dollars.
>>Hausse de plus de 25% du nombre d’entreprises investissant dans l’agriculture
>>Le secteur agricole doit croître de 3% l’année prochaine
>>Les exportations de produits sylvicoles en 2019 affichent une croissance record

L’année 2020 ne serait pas facile pour le secteur de l’agriculture et du développement rural.                                       Photo : Hoàng Nguyên/VNA/CVN

Lors d’une interview accordée à l’Agence vietnamienne d’Information (VNA), le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Nguyên Xuân Cuong, a indiqué que l’année 2020 ne serait pas facile pour son secteur mais qu’il existait encore des potentiels de développement pour atteindre les objectifs de croissance (de 2,91% à 3%) et d'exportation (41,5 milliards de dollars).

En 2020, la concurrence sur le marché mondial sera plus acharnée. En outre, l’intrusion saline dans le delta du Mékong, la peste porcine africaine et le risque de retour de la chenille légionnaire d’automne imposeront des difficultés au secteur agricole vietnamien.

Il ne sera pas facile d’atteindre les objectifs fixés mais avec l’engagement de tout le système politique et des acteurs économiques, le secteur agricole fera de son mieux, a déclaré le ministre Nguyên Xuân Cuong.

Concernant l’édification de la Nouvelle ruralité, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural a insisté sur les missions de continuer à favoriser la production agricole et l’économie agricole, ainsi qu’à accélérer la construction d’infrastructures… Il a annoncé que son ministère envisageait de demander au gouvernement d’investir davantage dans l’édification de la Nouvelle Ruralité.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
D Free Book et son message de partage des connaissances

Hanoï voit ses revenus du tourisme augmenter malgré le COVID-19 Bien que le tourisme au premier mois de l’année ait connu des fluctuations considérables en raison des effets des intempéries et de l’épidémie de coronavirus, les revenus du secteur à Hanoï demeurent positives.