11/10/2020 15:30
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a salué samedi 10 octobre l'accord sur un cessez-le-feu humanitaire dans le Haut-Karabakh, annoncé vendredi 9 octobre par les ministres des Affaires étrangères russe, azerbaïdjanais et arménien, a déclaré son porte-parole Stéphane Dujarric.
>>Azerbaïdjan et Arménie négocient à Moscou, les combats continuent
>>La Russie et l'Arménie discutent de la situation dans la région du Haut-Karabakh
>>La capitale de la région du Haut-Karabakh bombardée sur fond de conflits continus

Un militaire de l'armée de défense du Karabakh, le 28 septembre, dans la région séparatiste du Haut-Karabakh. Photo : AFP/VNA/CVN

M. Guterres a appelé au respect du cessez-le-feu et à un accord rapide sur les paramètres spécifiques du régime de cessez-le-feu, a indiqué le porte-parole dans un communiqué.

Le secrétaire général a également salué la Russie pour ses efforts de médiation et s'est félicité de l'engagement pris par l'Arménie et l'Azerbaïdjan d'entamer des négociations de fond sous les auspices des co-présidents du Groupe de Minsk de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), des représentants de la France, de la Russie et des États-Unis.

Dans le même temps, a indiqué le communiqué, M. Guterres a appelé la communauté internationale à soutenir l'accord de cessez-le-feu et à continuer d'encourager les parties à résoudre leurs différends par des moyens pacifiques.

En vertu de l'accord de cessez-le-feu, dont les paramètres spécifiques feront l'objet d'un accord additionnel, l'Arménie et l'Azerbaïdjan échangeront des prisonniers, d'autres détenus et des dépouilles sous la médiation du Comité international de la Croix-Rouge.

Les deux pays sont également convenus d'entamer dès que possible des négociations de fond pour un règlement pacifique sous la médiation des co-présidents du groupe de Minsk de l'OSCE.

L'Arménie et l'Azerbaïdjan s'opposent violemment pour la souveraineté de la région montagneuse du Haut-Karabakh depuis 1988. Des pourparlers de paix ont eu lieu depuis la conclusion d'un accord de trêve en 1994, mais des affrontements mineurs ont continué d'éclater de temps à autres le long de la frontière.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

Découvrez l’ancien village de Duong Lâm À 50 km environ à l’ouest de la capitale, l’ancien village de Duong Lâm, classé au patrimoine national, se trouve dans la commune éponyme, qui relève du chef-lieu de Son Tây.