06/02/2018 17:40
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a félicité lundi 5 février les États-Unis et la Russie pour avoir réduit leurs forces nucléaires stratégiques au niveau requis par le nouveau Traité de réduction des armes stratégiques (START).
>>Désarmement nucléaire : la Russie rejette la proposition de Barack Obama
>>Moscou s'attelle à la ratification de START
>>Le Sénat américain en passe de ratifier le traité START

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres. Photo : Yonhap/VNA/CVN

"Le secrétaire général souligne qu'en ces temps où les armes nucléaires soulèvent des inquiétudes d'un niveau inégalé depuis la Guerre froide dans le monde, les efforts visant à promouvoir le désarmement nucléaire, la non-prolifération et la maîtrise des armements sont plus importants que jamais", a déclaré Stéphane Dujarric, porte-parole de M. Guterres.

"Ces efforts peuvent jouer des rôles significatifs dans l'établissement d'un climat de confiance et dans la prévention, la réduction et la résolution de conflits", a souligné M. Dujarric.

Le secrétaire général de l'ONU a appelé les États-Unis et la Russie à engager le dialogue nécessaire qui permettra de nouvelles réductions de leurs arsenaux et à continuer à écrire l'histoire en montrant la voie sur la question du désarmement multilatéral, si précieux pour notre sécurité collective, a indiqué M. Dujarric dans un communiqué.

Le nouveau traité START, qui prévoit des mesures pour réduire et limiter davantage les armes d'offensive stratégiques, a permis de réduire les armes nucléaires déployées à 700 vecteurs et 1.550 ogives.

Le document, signé en avril 2010 à Prague, en République tchèque, a pris effet en février 2011. Il devrait rester en vigueur au moins jusqu'à 2021.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Lâm Dông crée une percée dans son agritourisme Ces dernières années, l’agrotourisme a pris son envol dans la province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Un type de tourisme lié étroitement à l’agriculture high-tech.