21/02/2018 08:31
Le secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres a réaffirmé mardi 20 février le soutien de l'ONU à une solution à deux États au conflit israélo-palestinien.
>>Le Vietnam soutient la solution à deux États : Israël et Palestine
>>Conflit israélo-palestinien : l'émissaire de Trump rencontre des colons
>>Washington n'insistera pas sur une solution à deux États au Proche-Orient

Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, au siège de l'ONU à New York, le 12 février. Photo : Xinhua/VNA/CVN

"Je suis ici pour réaffirmer mon engagement personnel total, ainsi que l'engagement des Nations Unies, à soutenir toutes les parties concernées dans leurs efforts pour parvenir à une solution à deux États", a-t-il déclaré au cours d'une rencontre du Conseil de sécurité de l'ONU sur le Moyen-Orient.

Le chef de l'ONU a espéré que la solution de ce conflit déboucherait sur "deux États démocratiques, Israël et la Palestine, vivant en paix, côte à côte, à l'intérieur de frontières sûres et reconnues par tous". Il a également souhaité que la solution à deux États permette de répondre à "toutes les questions de statut final, en s'appuyant sur les résolutions de l'ONU, le droit international et les accords passés entre les différentes parties". "Il n'y a pas d'autre alternative", a-t-il souligné.

Le secrétaire général a cependant mis en garde contre le fait qu'après plusieurs décennies de soutien à cette solution, "le consensus mondial sur une solution à deux États pourrait finir par s'éroder".

"Des obstacles sur le terrain peuvent potentiellement conduire à une réalité à un seul État, qui serait irréversible", a-t-il déclaré. "Il est tout simplement impossible de faire coïncider une réalité à un seul État avec les aspirations nationales, historiques et démocratiques légitimes des Israéliens et des Palestiniens", a-t-il affirmé. S'exprimant sur la situation à Gaza, le secrétaire général a également indiqué que "les conditions de vie des Palestiniens de Gaza, une zone sous le contrôle du Hamas depuis une décennie, étaient terribles".

Le manque de financement de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) est "un sujet d'inquiétude internationale", a-t-il précisé. Le secrétaire général a en conséquence appelé la communauté internationale à renforcer son généreux soutien à cette agence.

"À la croisée des chemins, j'appelle à une action concertée efficace de la part de toutes les parties concernées. C'est plus important que jamais", a-t-il souligné.

Le Conseil de sécurité s'est réuni mardi 20 février pour sa rencontre mensuelle, qui a principalement porté sur la situation au Moyen-Orient, et notamment sur la "question palestinienne".

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Lâm Dông crée une percée dans son agritourisme Ces dernières années, l’agrotourisme a pris son envol dans la province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Un type de tourisme lié étroitement à l’agriculture high-tech.