29/10/2018 23:22
>>Le Sri Lanka lève l'état d'urgence
>>Début des élections législatives au Sri Lanka

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a exprimé dimanche 28 octobre son inquiétude vis-à-vis de l'aggravation de la crise politique au Sri Lanka, et a appelé toutes les parties en présence dans ce pays insulaire à la retenue. M. Guterres suit avec beaucoup d'attention les récents évènements au Sri Lanka, a indiqué dans un communiqué son porte-parole Stephane Dujarric, se référant à l'incident survenu dimanche 28 octobre, au cours duquel un des gardes du corps d'un ancien ministre a été abattu au milieu d'une foule. Avec cette attaque, qui a fait un mort et deux blessés, la crise politique a soudain pris une tournure violente, après que le président Maithripala Sirisena a dissolu samedi 27 octobre son gouvernement, et a nommé l'ancien homme fort du pays, Mahinda Rajapakse, au poste de Premier ministre. M. Guterres a appelé le gouvernement sri lankais à respecter les valeurs démocratiques, à suivre les dispositions et procédures constitutionnelles, à préserver l'État de droit, et à garantir la sécurité de tous les Sri Lankais, selon le communiqué. Le Secrétaire général de l'ONU a appelé toutes les parties à faire preuve de retenue et à répondre aux évènements de manière pacifique, a ajouté M. Dujarric.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Les maisons d'hôtes à Sa Pa attirent de plus en plus de visiteurs Afin de décharger le trop-plein de visiteurs du bourg de Sa Pa et d’améliorer les moyens de subsistance de la population locale, la province de Lào Cai (Nord) se concentre sur le développement de l’agritourisme.