02/08/2019 11:26
Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo, qui a rencontré jeudi 1er août à Bangkok son homologue chinois Wang Yi, a critiqué la politique de la Chine en Asie.

>>Les ministres de l'ASEAN discutent d’une série de problèmes régionaux
>>L'ASEAN et la Chine discutent de la situation en Mer Orientale
>>La 52e conférence ministérielle des AE de l'ASEAN en Thaïlande 
 

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo. Photo: Reuters/VNA/CVN


En marge de la 52e Conférence des ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN et de ses conférences connexes, dans la capitale thaïlandaise, le chef de la diplomatie américaine a déploré les "pressions" exercées par Pékin sur ses voisins, à propos notamment des désaccords sur la mer de Chine méridionale (Mer Orientale) et sur la construction d'un barrage chinois sur le Mékong.

Les sénateurs Jim Risch et Bob Menendez, président et vice-président du Comité des Relations extérieures du Sénat américain, ainsi que les sénateurs Cory Gardner et Edward Markey, président et vice-président du sous-comité sur l'Asie de l'Est et le Pacifique, ont condamné les récentes activités illégales de la Chine dans la Mer Orientale.

"Les opérations de contrôle menées par un navire chinois dans la zone économique exclusive du Vietnam et le déploiement de navires des garde-côtes chinois ne sont que la preuve la plus récente de la volonté de la Chine d’utiliser la coercition pour faire valoir des revendications illégales en mer Orientale", a déclaré Risch. "L’identification de moyens concrets de freiner les activités agressives de la Chine en mer Orientale devrait figurer en tête de l’ordre du jour des États-Unis lors des réunions avec l’ASEAN à Bangkok cette semaine".

"Outre le leadership américain, il est essentiel que nos partenaires dans la région, en particulier les pays de l’ASEAN, fassent front commun et restent fermes face à la contrainte exercée par la Chine. Sans une réprimande plus forte de son comportement, la Chine continuera d'agir en toute impunité en mer Orientale, au détriment de nos intérêts communs pour promouvoir l’Indo-Pacifique véritablement libre et ouverte et pour faire respecter l'état de droit", a-t-il indiqué.

"Il est essentiel que la Chine soit tenue pour responsable de son comportement en mer Orientale", a déclaré Menendez. "La militarisation de la Mer Orientale par la Chine et ses actions hostiles à l’égard des autres États demandeurs sont illégales, déstabilisantes et contraires au droit international", a déclaré Gardner.

"Les actions de la Chine dans la Mer Orientale, l’une des plus importantes régions maritimes de la planète, sont profondément troublantes", a déclaré Markey. "Je soutiens fermement les efforts diplomatiques déployés pour maintenir la paix en mer Orientale et appuie les efforts de nos alliés et partenaires de l’Asie du Sud-Est, notamment lors du Forum régional de l’ASEAN de cette semaine. La Cour permanente d’arbitrage de La Haye a clairement fait savoir il y a plusieurs années que la construction des îles artificielles par la Chine constituait une violation du droit international et que tous devaient respecter la liberté de navigation".


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans

Le Vietnam accueillera 32 millions de touristes étrangers d’ici 2025 Le Vietnam accueillera 32 millions de touristes étrangers d’ici 2025 et ce nombre devrait atteindre 47 millions en 2030, soit une croissance annuelle de 9% à 11% durant cette période.