20/11/2019 23:43
Les États-Unis attachaient de l'importance à son partenariat intégral avec le Vietnam, a affirmé mercredi 20 novembre le secrétaire à la Défense américain Mark Esper devant 200 enseignants et étudiants de l’Académie de la diplomatie vietnamienne, le 20 novembre à Hanoï.

>>Vietnam et États-Unis intensifient leur coopération dans la défense
>>Le Vietnam et les États-Unis promeuvent la coopération énergétique
>>L’édification de la confiance stratégique pousse les liens Vietnam - États-Unis
 

Le secrétaire à la Défense américain Mark Esper, le 20 novembre à Hanoï.
Photo : VNA/CVN


Dans son discours, Mark Esper a parlé de ses voyages en République de Corée, en Thaïlande, aux Philippines et au Vietnam après avoir assisté à la réunion des ministres de la Défense de l'ASEAN élargie (ADMM+) en Thaïlande. Lors des rencontres entre Mark Esper et ses homologues, ils ont souligné la nécessité de maintenir l’ordre dans le respect du droit international afin d’apporter la sécurité et la prospérité à l’Indo - Pacifique face aux défis croissants.

Il a souligné que les 
États-Unis souhaitaient un Vietnam fort, indépendant et prospère, jouant un rôle de plus en plus important dans la région indo-pacifique, et ont hautement apprécié les avancées marquantes dans les relations bilatérales dans les relations bilatérales dans divers domaines depuis la normalisation des relations entre le Vietnam et les États-Unis.

Insistant sur le fait que la coopération défensive est un secteur prioritaire du partenariat Vietnam - États-Unis, il s’est engagé à continuer de travailler en étroite collaboration avec le Vietnam afin d’intensifier le développement pratique et effectif des relations bilatérales dans un avenir proche, en particulier dans les domaines de la sécurité maritime, de la mission de maintien de la paix des Nations unies, des opérations humanitaires et de la sécurité, l’assistance et les opérations de recherche et de sauvetage.

Selon lui, la coopération dans le règlement des conséquences de l’après-guerre demeurera l’axe principal des relations bilatérales en matière de défense, le soutien supplémentaire des États-Unis au Vietnam permettant le nettoyage de la dioxine aux points chauds, ainsi que le déminage.

Mark Esper a hautement apprécié les efforts déployés par le Vietnam pour aider à la recherche de soldats américains disparus pendant la guerre au Vietnam, affirmant que les États-Unis s’engagent à aider le Vietnam à rechercher les soldats vietnamiens qui ont trouvé la mort durant la guerre.

Sur les questions régionales et mondiales, il a affirmé le soutien à long terme des États-Unis à un Indopacifique libre et ouvert et leurs engagements à maintenir l'ordre sur la base de règles visant à promouvoir la paix, la stabilité, la coopération et le développement dans la région, notamment en soutenant le droit des pays à exploiter les ressources naturelles dans leurs zones économiques exclusives.

À propos des problèmes en Mer Orientale, Mark Esper a réaffirmé le soutien des États-Unis au règlement des différends en Mer Orientale au moyen de mesures pacifiques conformes au droit international.

Saluant le rôle croissant joué par le Vietnam dans son rôle de président de l’ASEAN en 2020, il a engagé le soutien américain au Vietnam dans l’accomplissement des tâches qui lui ont été assignées, ainsi que le rôle central et la solidarité de l’ASEAN et le partenariat stratégique ASEAN - États-Unis.

Après son discours, Mark Esper a eu un échange avec des étudiants et a répondu à des questions concernant les relations bilatérales entre le Vietnam et les États-Unis, ainsi que des problèmes régionaux et mondiaux.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée de la campagne – un voyage dans la campagne d’autrefois

Le Parc national de Nui Chua développe l’écotourisme durable Pour promouvoir la valeur des ressources de la biodiversité et des paysages naturels, le Parc national de Nui Chua (province de Ninh Thuân) organisent divers types d'écotourisme dans le cadre du développement de l'écotourisme, selon Trân Van Tiêp, directeur adjoint du comité de gestion du Parc.