09/11/2021 09:37
NanoDragon, satellite construit par une équipe vietnamienne, a été lancé dans l’espace au Japon mardi matin 9 novembre, depuis le Centre spatial Uchinoura, préfecture japonaise de Kagoshima.
>>Le lancement du satellite vietnamien NanoDragon de nouveau reporté
>>Le Vietnam à la conquête de l'espace

La fusée Epsilon-5 a été lancée depuis le Centre spatial d'Uchinoura, vers 09h55 (heure locale), transportant le satellite vietnamien "NanoDragon" et huit autres satellites japonais.
Photo : VNA/CVN

L'Agence aérospatiale du Japon (JAXA) a annoncé que sa cinquième fusée à combustible solide Epsilon (Epsilon-5) a été lancée depuis le Centre spatial d'Uchinoura, vers 09h55 (heure locale), transportant le satellite vietnamien NanoDragon et huit autres satellites japonais.

Pour rappel, JAXA a dû interrompre le lancement d'Epsilon-5 deux fois : la première le 1er octobre en raison de problèmes techniques et la deuxième le 7 octobre à cause de conditions météorologiques défavorables.

L'ambassadeur du Vietnam au Japon, Vu Hông Nam, qui était présent au centre spatial d'Uchinoura pour assister au lancement, a déclaré être ému pour avoir vu le moment où cinquième fusée à combustible solide Epsilon (Epsilon-5) a commencé à être lancée, transportant le satellite vietnamien NanoDragon dans l'espace.

Ce moment important est entré dans l'histoire, marquant une nouvelle maturité de l'industrie spatiale vietnamienne, a-t-il indiqué.

NanoDragon, résultat d’un projet de recherche, conception, fabrication, lancement et exploitation à titre expérimental de nano-satellites, s’inscrit dans le cadre du Programme national des sciences et technologies sur la technologie spatiale pour la période 2016-2020. Ce satellite devrait opérer sur une orbite héliosynchrone à une altitude d’environ 560 km. Ce satellite  intègre  un système d’identification automatique (AIS) utilisé pour le suivi et la surveillance des navires en mer.

Il comprend également un dispositif d’imagerie optique afin de vérifier la qualité du contrôleur de positionnement du satellite pendant son fonctionnement en orbite.

En mars 2021, NanoDragon avait été envoyé au Center for Nanosatellite Testing de l’Institut de technologie de Kyushu (KIT) pour des tests. Les résultats avaient montré qu'il satisfaisait à tous les critères de lancement.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Des circuits au départ et à destination des Des circuits de visite sont organisés depuis novembre par Saigontourist Travel. Les programmes amènent les voyageurs dans des localités non infectées par le COVID-19, dans le Sud mais aussi le Nord du pays.