04/02/2019 15:55
La main de Bouddha (phât thu en vietnamien) est une variété de cédratier, Citrus médica, dont les fruits énormes sont décoratifs et parfumés. Ce fruit est toujours un des premiers éléments sur le plateau du Têt traditionnel.
>>Les fleurs de pêcher annoncent l’approche du Têt
>>Hô Chi Minh-Ville: les floralies printanières reviennent à Phu My Hung
>>Champ de fleurs de sarrasin en banlieue de Hanoï

Le phât thu pousse sur un buisson ou un petit arbre possédant de longues branches parsemées d’épines que viennent égayer des fleurs blanches ou pourpres, très odorantes. Le fruit du Citrus medica est divisé en sections ressemblant à des doigts.

Selon une légende, Bouddha préfère que les doigts du fruit soient dans une position telle qu’ils ressemblent à une main fermée symbolisant les différents mudras. Ce fruit peut être donné en offrande dans des temples bouddhiques, notamment durant les fêtes du Nouvel An lunaire. Il est en outre utilisé comme porte-bonheur ou pour parfumer les foyers ou les vêtements.

La commune de Dac So, district de Hoài Duc, en banlieue de Hanoï, est très connue dans la culture de cette plante. Environ 60-70% des foyers de la commune la cultivent.

La famille de Nguyên Quang Thach dispose d’une superficie de 3.600m2 dédiée à la production de mains de Bouddha et se tient prête à servir les clients pour le prochain Têt. À son avis, le plus difficile dans la culture est de créer la racine. Pour qu’elle soit belle, il faut cultiver la plante de 3 à 5 ans. Un arbre se verra jugé sur des critères comme branches, nombre de fruits et nombre de doigts sur chacun. 
 
Thao Vy/VNP/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans

La Fête des Cham ouverte à la ville de Tuy Hoà La cinquième édition de la Fête de la culture, des sports et du tourisme des Cham s’est ouverte lundi soir 19 août dans la ville de Tuy Hoà, province centrale de Phu Yên, en présence du vice-Premier ministre Vu Duc Dam.