17/08/2019 20:23
L’auteur québécois Jean Turcotte vient de publier son roman Đẹp aux Éditions Thê Gioi (Monde). L’occasion pour les lecteurs occidentaux de porter leur regard sur ce pays rempli de poésie et de légendes, à la croisée des chemins entre tradition et modernité.
>>Promotion du partenariat intégral Vietnam - Canada

Le roman "Đẹp" donne de nombreuses informations sur le Vietnam d’aujourd’hui et sa population.

Le lancement du roman fut organisé le 16 août à Hanoï. L’œuvre écrite en français fait 500 pages et raconte l’histoire de Đẹp, une très belle jeune fille vietnamienne: "Đẹp incarne tout à fait le type de l’héroïne vietnamienne. Sa beauté physique, son regard sublimement doux, sa peau qu’elle s’évertue à garder la plus blanche possible", décrit l’écrivain dans son roman. 

Celle qui n’a jamais abandonné son village de Lang Son décide de s’expatrier afin de vivre une vie différente de son destin tout tracé. Vendeuse dans un kiosque de ballons à Hanoï, elle rencontre le groupe des six "Xấu xí" (laids) avec le Plus Vieux, le Plus Jeune, le Délinquant, le Trapu, le Visage ravagé et le Grêle. Ces six travaillent sur un chantier de construction et tous succombent au charme de Đẹp. Le Plus Vieux, qui ne vit que 24 heures dans le roman, nous amène au cœur de l’intrigue. Leader du groupe, il commettra un méfait qui interrogera tour à tour chacun des personnages. Au fil de la lecture, on y découvre la complexité des personnages et leur relation.

Đẹp, au centre de l’histoire, devient un modèle à suivre, grâce à sa force de caractère, son exceptionnelle capacité d’écoute ainsi que son engagement afin de favoriser l’éducation dans son quartier de Hanoï. "Đẹp représente l’évolution des femmes vietnamiennes", confie l’auteur.

Une vision modernisée de la culture asiatique

Ce roman est le fruit d’une année de travail de l’auteur Jean Turcotte. Il y décrit le Vietnam et sa population tout en menant en parallèle des recherches afin de comprendre la réalité actuelle du pays. Il apporte son regard d’Occidental sur ce mode de vie de penser et d’agir de cette civilisation asiatique millénaire.

L’auteur Jean Turcotte présente son roman aux lecteurs.

"Lorsque l’on évoque le Vietnam pour les gens de mon pays, c’est la guerre qui revient en mémoire... Votre pays est situé si loin que pour s’informer, il faut avoir recours à Internet ou bien mettre plus de 30 heures pour venir... Ceux qui s’y aventurent sont encore peu nombreux… Pourtant, pour les Québécois, le Vietnam reste l’un des pays qui offrent l’aventure", confie Jean Turcotte. 

Le roman Đẹp amène à "une autre vision que celle dans laquelle nous avons été conformés, celle d’un pays qui carbure à la guerre", souligne l’auteur. Avant d’ajouter que ce roman fictif a pour objectif d’abattre certains préjugés et idées reçues. Il amène le lecteur à regarder d’un œil nouveau le Vietnam d’aujourd’hui.

Résident permanent au Vietnam depuis 2015, Jean Turcotte fut pendant 25 ans enseignant au Québec auprès d’enfants en difficulté avant de terminer sa carrière comme directeur d’école. Son installation au Vietnam l’a amené à explorer l’histoire et les mœurs du pays.

Pourquoi a-t-il choisi le Vietnam pour sa retraite? "Une seule et unique raison: réaliser un rêve qui me hantait depuis les années 1960, lorsque j’étais dans les rues de Montréal, face au consulat des États-Unis, exigeant la fin de la guerre que leur gouvernement menait contre le peuple vietnamien. À l’époque, nous étions nombreux à douter des informations en provenance des USA qui diabolisaient Hô Chi Minh alors que nous voyions dans sa démarche d’indépendance, de liberté et de paix une route à suivre", explique-t-il. 

Jean Turcotte travaille actuellement sur un 2e roman, qui traitera une nouvelle fois du Vietnam.

Texte et photos: Vân Anh/CVN
 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune