28/12/2018 22:24
Le rôle des soldats volontaires vietnamiens dans la victoire du Cambodge contre le régime génocidaire de Pol Pot le 7 janvier 1979 était indéniable, ont déclaré des journalistes.
>>Poursuite de la recherche des restes des soldats vietnamiens tombés au Cambodge
>>Rapatriement des restes de 37 soldats vietnamiens au Cambodge

Keo Chandara, directeur général adjoint de l’Agence Kampuchea Presse (AKP). Photo : VNA/CVN

Sans l’aide des soldats volontaires vietnamiens, le Cambodge n’aurait pas remporté la victoire finale sur le régime génocidaire de Pol Pot, a déclaré le journaliste Keo Chandara, directeur général adjoint de l’Agence Kampuchea Presse (AKP).

Il a fait cette déclaration dans une récente interview accordée aux correspondants de l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA) à Phnom Penh à la veille du 40e anniversaire de la victoire.

"Les peuples du Cambodge et du monde ont reconnu que s’il n’y avait pas eu la victoire du 7 janvier 1979, il n’y aurait pas eu la renaissance de la nation cambodgienne", a-t-il déclaré.

"Et sans l’aide de frères et camarades vietnamiens, le Cambodge n’aurait pas obtenu la victoire finale ni les succès obtenus aujourd’hui", a déclaré Keo Chandara, soulignant que "c’est un fait indéniable".

Au moins, 1,7 million de personnes ont trouvé la mort sous le régime génocidaire qui avait fait régner la terreur il y a quatre décennies au Cambodge, vidant les villes au profit des campagnes, exténuant la population par le travail forcé et organisant des purges massives.

Rendre la justice aux victimes du régime de Pol Pot

Le mois dernier, les Chambres extraordinaires au sein des Tribunaux cambodgiens (CETC), un tribunal parrainé par l’ONU qui œuvre pour rendre la justice aux victimes du régime de Pol Pot, ont officiellement condamné deux plus hauts anciens dirigeants encore en vie du "Kampuchéa démocratique" à la prison à vie pour "génocide".

Évaluant le rôle des soldats volontaires vietnamiens dans la victoire du 7 janvier 1979, le rédacteur en chef du journal Rasmei Kampuchea (Lumière du Cambodge), Teav Sarak Mony, a cité le Premier ministre cambodgien Samdech Techo Hun Sen qui a déclaré lors d’une récente visite officielle au Vietnam que le rôle décisif du Vietnam dans l’aide au Cambodge est un fait indéniable.

Sans la victoire et le soutien des soldats volontaires, du Parti, de l’État, du gouvernement et du peuple vietnamiens durant la période 1979-1989, la nation et le peuple cambodgiens n’auraient pas pu renaître et se développer comme aujourd’hui, d’autant plus qu’après sa libération, le Cambodge avait dû faire face à deux problèmes majeurs: reconstruire la nation et empêcher le retour du régime génocidaire de Pol Pot, a-t-il souligné.

Peter Starr, conseiller australien en communication de l’Office de l’Assemblée nationale du Cambodge, a déclaré à la VNA que cette victoire était considérée comme l’événement le plus important de tout le peuple cambodgien, car elle marquait la liberté du pays et sa libération du régime génocidaire.

Le journaliste Peter Starr a ajouté que sans l’aide de soldats volontaires vietnamiens, il aurait pu y avoir des dizaines, voire de centaines de milliers de Cambodgiens de plus tués sous le régime de Pol Pot.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France conjugue ses efforts avec le Vietnam dans la protection de l’environnement

Lào Cai et Yunnan renforcent leur coopération touristique La coopération en matière de tourisme entre la province de Lào Cai (Nord) et la préfecture autonome Hani et Yi de Honghe, province chinoise du Yunnan, a été discutée lors d’un séminaire tenu le 21 juin dans la province de Lào Cai.