07/09/2019 15:22
Le premier robot humanoïde russe, Fedor, a quitté vendredi 6 septembre la Station spatiale internationale (ISS), deux semaines après un essai d'arrimage infructueux à la station, qui avait retardé son arrivée.
>>La Russie lance Fiodor, son premier robot humanoïde, vers l'ISS
>>Détournements astronomiques dans le secteur spatial russe

Le robot cosmonaute russe Skybot F-850, alias Fedor, le 26 juillet au cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan.
Photo: AFP/VNA/CVN

L'agence spatiale russe Roscosmos a retransmis en direct les images du vaisseau spatial Soyouz MS-14 quittant l'ISS.

Roscosmos a précisé que le vaisseau spatial atterrirait au Kazakhstan dans la nuit de vendredi 6 septembre à samedi 7 septembre.

Fedor - acronyme pour Final Experimental Demonstration Object Research - était le premier robot humanoïde russe à être envoyé dans l'espace. La NASA et le Japon ont procédé auparavant à de telles opérations.

De tels robots pourront être à même de conduire des opérations délicates telles que des marches dans l'espace, a expliqué Roscosmos.

Fedor devait arriver sur l'ISS le 24 août mais l'arrimage avait du être retardé de trois jours en raison de l'impossibilité du vaisseau spatial à se fixer sur la station.

Ce nouveau pépin pour le programme spatial russe intervenait après plusieurs revers récents et notamment l'échec l'année dernière d'un envoi habité dans l'espace.

Le retour sur terre de Fedor intervient peu de temps après les remontrances du président russe Vladimir Poutine aux responsables de Roscosmos pour leur retard dans la mise en place d'un cosmodrome en Extrême-Orient russe.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Des évolutions sur la carte des voyages en Asie Beaucoup de touristes sud-coréens et chinois abandonnent de plus en plus leurs destinations préférées d'auparavant telles que le Japon et Hong Kong (Chine) pour se tourner vers les pays d'Asie du Sud-Est.