01/06/2018 22:55
Le ministère de la Santé a organisé le 31 mai une réunion pour évaluer le risque Ebola au Vietnam et se préparer à tous les scénarios.
>>Ébola: la RCA s'organise pour traquer le virus à sa frontière avec la RDC
>>RDC: l'Unicef aux côtés des écoliers contre Ebola
>>Ebola: le Vietnam renforce ses mesures de surveillance

Réunion du ministère de la Santé pour évaluer le risque Ebola au Vietnam, le 31 mai à Hanoï.
Photo : vtv.vn/CVN

Selon le Point focal national (PFN) pour le Règlement sanitaire international (RSI) et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), une nouvelle épidémie de maladie à virus Ebola a frappé en avril dernier la République démocratique du Congo. Au 29 mai, 27 décès ont été recensés.

L’OMS a donc révisé son évaluation du risque pour la santé publique et estime qu’il est très élevé au niveau national et élevé au niveau régional. Au niveau mondial, il est faible pour l’instant.

Selon un représentant du ministère vietnamien de la Santé, de nombreuses mesures ont été appliquées depuis 2014, vu la flambée de maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest.

Analysant la situation actuelle, les participants de la réunion jeudi ont été unanimes à constater que le risque Ebola au Vietnam est faible. Cependant, dans le but de prévenir tout risque, le ministère de la Santé continue de coopérer étroitement avec les organes compétents pour renforcer le contrôle aux frontières et dans les hôpitaux. Il va également réviser son plan d’action et ses directives pour la prévention et la lutte contre le virus Ebola. Le ministère vietnamien poursuit en outre sa coopération avec l’OMS pour suivre de près la situation dans le monde, ainsi que les autres organes afin d’évaluer les risques et d'avancer des mesures appropriées.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Succès de la campagne de promotion de l’image de Hanoï sur CNN La chaîne de télévision américaine CNN International diffuse des émissions sur Hanoï du 20 septembre au 25 novembre, dans le cadre de son programme de coopération avec la capitale, et ce à une période où a lieu le vote des prix "World Travel Awards 2018" organisés par l’Organisation mondiale du Tourisme (OMT).