28/12/2018 13:02
>>Au Brésil, bras de fer entre pro et anti-chasse à la baleine
>>Les pêcheurs japonais de retour à terre avec 177 baleines
>>Japon: 122 baleines enceintes tuées au cours de l'expédition dans l'Antarctique

Le choix du Japon de quitter la Commission baleinière internationale pour reprendre la chasse à la baleine à partir de juillet 2019 est "un mauvais signal envoyé au multilatéralisme environnemental, dans une période cruciale pour la sauvegarde de la biodiversité", a fait part jeudi 27 décembre le ministère français des Affaires étrangères lors d'un point de presse régulier. La France regrette la décision du Japon, a indiqué le ministère français, ajoutant que la Commission baleinière internationale demeure le seul organisme qui permette la prise en compte de l'ensemble des dimensions sociales et environnementales autour des cétacés. "La France soutient le moratoire de 1986 sur la chasse commerciale et s'oppose à la chasse scientifique. Aujourd'hui les cétacés sont moins menacés par la chasse mais d'autres menaces pèsent désormais sur les mammifères marins: prises accidentelles, collisions avec les navires, bruit sous-marin causant des échouages, pollution et plastique en mer", a indiqué le ministère français. "La France souhaite poursuivre les échanges avec le Japon pour trouver une solution qui permettra de renforcer les cadres multilatéraux existants tout en protégeant ces mammifères emblématiques de notre planète", a-t-il ajouté.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

Voyage spirituel: quand les moines servent de guides La saison estivale est le temps idéal pour que chacun puisse se relaxer ou s’évader en voyageant, faire du bénévolat ou encore rendre visite à des proches. C’est aussi l’occasion de faire une pause hors du monde, dans un lieu de retraite spirituelle.