16/05/2018 08:46
>>L'Iran veut des "garanties" pour rester dans l'accord sur le nucléaire
>>La Chine regrette le retrait des États-Unis de l'accord nucléaire iranien
>>Le retrait américain de l'accord sur le nucléaire iranien est "irresponsable"

Le retrait des États-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien pourrait faire beaucoup de mal aux relations transatlantiques, a déclaré mardi 15 mai le président finlandais Sauli Niinistö. Lors d'une conférence de presse organisée après sa rencontre avec le président de l'Islande, Guoni Johannesson, M. Niinistö a déclaré que la situation sécuritaire mondiale est au centre des inquiétudes depuis le retrait américain de cet accord. "Les États-Unis ne font plus partie de cet accord. Cela nuit encore plus aux relations transatlantiques", a souligné le président finlandais. "Cela a un impact qui va bien au-delà de l'Iran et de l'accord sur le nucléaire". La Finlande et l'Islande sont du même avis sur le maintien de la situation pacifique non seulement en Europe, mais également dans le reste du monde, a-t-il ajouté. Quant au dossier de l'Arctique, M. Niinistö a affirmé que la Finlande et l'Islande tentent de maintenir le caractère neutre de cette région. La Finlande préside le Conseil de l'Arctique de 2017 à 2019 et l'Islande assurera la présidence ensuite. De sa part, le président islandais a déclaré que la durabilité est essentielle pour maintenir la région arctique pacifique, sensée et rentable. L'utilisation durable des ressources et les problèmes environnementaux sont les principales inquiétudes dans l'Arctique.

 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.