27/03/2019 08:49
Les autorités aériennes américaines défendront mercredi 27 mars devant le Congrès leurs méthodes de certification des nouveaux avions deux semaines après avoir cloué au sol le Bœing 737 MAX en raison de deux catastrophes aériennes en moins de cinq mois.

>>Boeing a fini de corriger le système anti-décrochage MCAS du 737 MAX
>>Indonésie: Garuda annule une commande de 49 Boeing 737 MAX après deux crashs
>>Le Boeing 737 MAX sera équipé d'un signal lumineux d'alerte de dysfonctionnements
 

 
Un Bœing 737 MAX 8, dont une version corrigée du système anti-décrochage a été testée.  Photo: AFP/VNA/CVN


Alors que l'avionneur procède à des essais en vol pour tester une version corrigée du système anti-décrochage MCAS équipant la flotte des 737 MAX -mis en cause dans ces accidents- les parlementaires américains ont convoqué des dirigeants des autorités de sécurité aérienne pour faire la lumière sur les conditions de certification de cet appareil, entré en service il y a moins de deux ans.

Un 737 MAX 8 de la compagnie indonésienne Lion Air s'était abîmé le 29 octobre 2018 en mer de Java tuant 189 personnes avant qu'un même avion d'
Éthiopian Airlines ne s'écrase près d'Addis-Abeba le 10 mars, faisant 157 victimes.

Le témoignage de Dan Elwell, le responsable par intérim de l'Agence fédérale de l'aviation (FAA), est particulièrement attendu alors que l'autorité a été vivement critiquée pour avoir tardé à prendre la décision de suspendre la flotte des MAX après la tragédie d'
Éthiopian.

Des soupçons de collusion entre l'agence américaine et l'avionneur américain ont alors émergé.

La FAA, qui a délégué une partie du travail de certification à B
œing, "a été directement impliquée" dans l'approbation du MCAS (Maneuvering Characteristics Augmentation System), va affirmer Dan Elwell selon un discours préparé en amont dont l'AFP a obtenu une copie.

"Des ingénieurs de la FAA et des pilotes d'essais ont été impliqués dans l'évaluation opérationnelle du MCAS", va-t-il dire, tout en expliquant que "comme c'est toujours le cas dans la certification de nouveaux produits, ce sont les données dans le temps qui permettent d'analyser en continu (le système) et de l'améliorer". Il va toutefois concéder que face à des systèmes toujours plus complexes, "l'approche de la FAA en matière de supervision doit évoluer" si l'agence veut demeurer un leader de la sécurité aérienne.

De son côté B
œing est lancé dans une course contre la montre pour obtenir une nouvelle autorisation de faire voler les 737 MAX. Des essais en vols pour tester une version corrigée de ce système se sont déroulés lundi 25 mars après des tests sur simulateurs de vol effectués samedi 23 mars à Renton (Washington, Ouest) par des pilotes d'American Airlines et Southwest, deux compagnies clientes du 737 MAX, ont précisé à l'AFP mardi  26 mars deux sources proches du dossier, sous couvert d'anonymat.

Le MCAS, qui met l'avion en piqué quand cela est nécessaire pour lui permettre de reprendre de la vitesse et l'éloigner du risque de décrochage fatal, avait été développé spécialement pour le 737 MAX dont les moteurs sont plus lourds que ceux du traditionnel 737 NG.

B
œing n'a toutefois pas encore transmis le correctif à la FAA, censée le certifier avant de lever la suspension de vol, a indiqué à l'AFP une source gouvernementale.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Ligne aérienne Dông Hoi - Dà Nang et vols panoramiques à Quang Binh La Société par actions d’aviation Hai Âu exploitera à partir du 4 mai une nouvelle ligne aérienne reliant la ville de Dông Hoi, province de Quang Binh, à Dà Nang, dans le Centre, avec des hydravions Cessna Grand Caravan 208B-EX de 12 sièges, a informé le Service du tourisme de Quang Binh.