12/11/2021 21:25
Fournissant environ 40% des assemblages de câbles électriques automobiles, les usines au Vietnam aident de nombreux fabricants japonais à se rétablir lorsqu’ils reprennent leurs activités.
>>Le Vietnam est toujours attractif pour les investisseurs japonais
>>Ouverture de deux expositions sur l’industrie auxiliaire

Selon l’Asian Nikkei Review, cela procure un certain soulagement aux fabricants mondiaux après une longue période de tension de l’offre.


Le japonais Furukawa Electric devrait retrouver la pleine capacité de ses usines au Vietnam. Ses trois usines produisent des assemblages de câbles électriques pour les voitures. Son usine à Hô Chi Minh-Ville emploie à elle seule quelque 8.000 travailleurs. Le président de Furukawa Electric, Keiichi Kobayashi, a fait savoir que depuis octobre, la capacité dans ses trois usines se rétablissait progressivement.

Les mesures de confinement pour empêcher l’épidémie de COVID-19 ont particulièrement endommagé l’industrie automobile d’Asie du Sud-Est. Le Vietnam possède de nombreuses usines de câbles électriques, tandis que la Malaisie est un centre de fabrication de semi-conducteurs pour les voitures.

Ces deux segments connaissent des pénuries d’approvisionnement. C’est la principale raison pour laquelle Toyota Motor et sept autres constructeurs automobiles japonais ont été contraints de réduire leur production de moitié en septembre par rapport à la même période de l’an dernier.

L’année dernière, le Vietnam a fourni 40 % des assemblages de câbles électriques importés du Japon. Actuellement, les fabricants japonais tels que Yazaki et Sumitomo Electric Industries rétablissent également la production dans leurs usines au Vietnam. Cette tendance devrait soutenir la reprise de la production dans le secteur automobile du pays du Soleil levant.

Selon Asian Nkkei Review, le Vietnam est en tête de la reprise rapide des chaînes d’approvisionnement en Asie du Sud-Est, après l’assouplissement des mesures de confinement. Quelque 200 usines de vêtements et de chaussures de sport pour Nike ont repris leurs activités. Dans le parc Hi-Tech de Hô Chi Minh-Ville, les usines de Samsung Electronics et Intel reprennent progressivement la production.

Cependant, la pandémie a toujours un impact important en Asie du Sud-Est. En particulier, les fabricants diversifient leurs chaînes d’approvisionnement pour réduire les risques. De nombreuses entreprises peuvent voir la délocalisation comme une précaution en cas de prochaine vague épidémique. "La délocalisation et la diversification des sites de production entraînent une augmentation des coûts, mais cela aidera à maintenir la chaîne d’approvisionnement, une priorité", a fait savoir le directeur exécutif d’un fabricant japonais de pièces de machines avec un site de production au Vietnam.

CPV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Le Vietnam et le Cambodge coopèrent pour la reprise du tourisme international Le directeur général adjoint de l'Administration nationale du tourisme, Hà Van Siêu, a exprimé sa conviction que l'industrie touristique vietnamienne et cambodgienne surmonterait bientôt les difficultés causées par la pandémie et rétablirait rapidement les activités touristiques nationales et internationales.