17/07/2020 15:11
Le gouvernement du Québec, province la plus touchée par la pandémie de coronavirus au Canada, n'exclut pas de refermer les bars en raison d'une recrudescence de cas dans ces établissements, a annoncé jeudi 16 juillet le Premier ministre de la province François Legault.
>>Le Québec rend les masques obligatoires dans les lieux publics fermés
>>Le Canada se prépare pour une deuxième vague

Dans un restaurant de Montréal, le 10 juillet.
Photo : AFP/VNA/CVN

"J'ai des inquiétudes et à ce moment-ci, on n'exclut pas de fermer les bars", trois semaines après leur réouverture, a indiqué M. Legault lors d'une conférence de presse.

Le Québec a fait état jeudi 16 juillet de 142 nouveaux cas de coronavirus dans les 24 dernières heures et de neuf nouveaux décès, une brusque augmentation par rapport à la moyenne observée les semaines précédentes.

L'agence de la Santé publique de Montréal, ville au cœur de la pandémie au Canada, a confirmé de son côté 45 cas dans 14 bars ces derniers jours.

Depuis le début de la pandémie mi-mars, le Québec a recensé plus de la moitié des cas et les deux tiers des décès enregistrés au Canada, particulièrement dans les maisons de retraite, qui ont recensé plus de 80% des morts.

La province, qui cherche à tout prix à éviter une deuxième vague, a resserré le week-end dernier les règles dans les bars, après l'apparition de cas dans des établissements.

Ceux-ci doivent désormais fermer plus tôt et ne peuvent accueillir que 50% de leurs clients habituels, conformément à la règle de distanciation de deux mètres.

À l'appel de la Santé publique, des milliers de clients de bars ont dû patienter pendant parfois cinq heures depuis le début de la semaine à Montréal pour passer un test de dépistage.

"Si le gouvernement décidait de fermer les bars, j'appuierais cette décision", a déclaré jeudi 16 juillet la maire de Montréal, Valérie Plante.

Le Québec a aussi imposé le port du masque dans tous les commerces clos à partir de samedi 18 juillet, première province à le faire au Canada. M. Legault a prévenu que la mesure resterait en place "pendant plusieurs mois".


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les maquereaux séchés, la fierté de Dô Son

Hô Chi Minh-Ville promeut le tourisme médical L’offre médicale et de bien-être est prise en haute considération dans les stratégies de développement du tourisme de la mégapole du Sud. Le nombre de visiteurs profitant d’un voyage pour se faire soigner en ville ne cesse de croître.